Sélectionné pour vous :  Récentes tu£ries sur l’axe, restriction de la liberté de la presse : l’ANAD de Cellou Dalein dénonce une « dérive liberticide » de la junte guinéenne

Attaque meurtrière contre des civils au Burkina Faso : la junte malienne irritée par le mot « génocide » employé par le président de la CEDEAO, Embaló

Dans un communiqué feuilleté par la rédaction de Siaminfos.com, la junte malienne s’est insurgée par rapport à la sortie du président en exercice de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). En effet, plusieurs civiles ont perdu la vie le 21 avril dernier à l’issue d’une attaque dans le village de Kama, au Burkina Faso.

Dans le communiqué, le ministre d’État de la Décentralisation et porte-parole du gouvernement malien, a déploré le commentaire « inopportun » du président bissau-guinéen qui a qualifié le drame de « génocide », tout en martelant que la réaction de ce dernier porte un coup au renforcement de la cohésion sociale. Par ailleurs, Bamako indique que de « telles manœuvres » contre la junte burkinabé ne seraient pas acceptées.

Ci-dessous, ledit communiqué !

Mohamed Lamine Souaré pour siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Présentation de politique générale du gouvernement: "Cette intervention du PM, y a plus d’annonces que d’actions" (Marc Yombouno)
Laisser une réponse
Share to...