Sélectionné pour vous :  Recrudescence des accidents en Guinée : un spécialiste des questions de sécurité routière révèle les causes réelles et fait des recommandations

Siguiri: un présumé bandit mis aux arrêts en possession d’une arme à feu

Dans la matinée de ce vendredi, 29 décembre 2023, un présumé bandit mis aux arrêts par les forces de l’ordre et de sécurité portant sur lui une arme à feu, a été présenté aux autorités préfectorales et à la presse locale. C’est l’enceinte de la cour de la brigade de recherche de Siguiri qui a servi de cadre à la cérémonie de présentation.

Entouré de ses cadres, le préfet de Siguiri, Dr Maramani Cissé a salué tout d’abord les efforts consentis par les services de sécurité dans le cadre de la lutte contre le grand banditisme dans la préfecture de Siguiri avant de les inviter à rester beaucoup plus vigilants.

 »Ce matin, nous sommes ici à la brigade de recherche de Siguiri pour la présentation d’un présumé bandit interpellé avec une arme à feu. Avant tout d’abord, un vibrant hommage aux hommes en uniforme pour leur bravoure dans le cadre de la lutte contre le grand banditisme dans ma juridiction. Certes les forces de l’ordre et de sécurité font tout leur possible pour lutter efficacement contre le banditisme à Siguiri, mais ils n’ont qu’à savoir que le chemin est long. Donc, j’invite par la même occasion tous les hommes en uniforme ainsi que les comités de veille installés dans les 16 quartiers dans la commune urbaine et les 20 sous-préfectures à travailler ensemble pour débarrasser notre préfecture des bandits », a déclaré le préfet de Siguiri.

De son côté, le commandant du camp d’infanterie de Siguiri le colonel Abdoulaye Touré a réitéré l’engagement des forces de l’ordre et de sécurité à lutter efficacement contre l’insécurité grandissante dans toutes ses formes dans la préfecture de Siguiri.

Sélectionné pour vous :  Examens nationaux : "Nous sommes beaucoup en avance dans les préparatifs" (Ansa Diawara du MEPU-A)

 »Nous les forces de l’ordre et de sécurité allons toujours continuer à œuvrer pour le maintien de la paix à Siguiri. Déjà je l’ai plusieurs fois dit, tant que nous sommes ici à siguiri, les bandits n’ont qu’un seul choix. Soit ils reviennent au meilleur sentiment ou alors ils nous laissent complètement la préfecture de siguiri sans quoi ils nous trouver toujours sur leur chemin. Je demande seulement à la population de Siguiri de continuer à nous fournir des informations sur ces bandits concernant leur position. Déjà nous savons qu’ils (bandits) habitent tous dans des quartiers, alors si vous les citoyens, vous avez des doutes sur quelqu’un, cherchez à nous contacter et comme ça, nous nous présenterons vite pour élucider la situation », a laissé entendre le colonel du camp.

Par ailleurs, le commandant de la brigade de recherche de Siguiri est revenu sur les circonstances de cette interpellation.

 »Nous avons mis aux arrêts cet homme portant une arme PMAK sur lui contenant deux chargeurs dont 39 cartouches. Donc notre conversation avec lui et sur le lieu de son interpellation et ici à la Brigade de recherche, cet homme nous a fait savoir qu’il a une connaissance sur l’attaque qui a lieu le 10 octobre dernier au cours de laquelle, un orpailleur originaire de Mandiana a été tué. Cet homme a également reconnu d’avoir participé à une attaque à kintinian et au même moment, il a reconnu à avoir opéré en groupe et en bande organisée », a précisé le capitaine Amadou Diallo.

 

Siguiri, Mamadou Koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...