Sélectionné pour vous :  Sérédou/ Lutte contre la criminalité faunique : les agents de terrain affûtent leurs armes contre le fléau

Dr Dansa titille les Forces Vives de Guinée : « Le dialogue ne peut pas être un dialogue propre à chaque entité en fonction de sa demande »

Ouvrir un cadre de dialogue inter guinéen présidé par la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), est l’un des préalables qui tiennent à cœur les Forces Vives de Guinée. Malgré la résolution de certains préalables, la junte guinéenne semble ne pas accéder à celui-ci pour le moment. Un sujet qui a tout son pesant d’or aux dires du président du Conseil national de la transition (CNT).

Dr Dansa Kourouma, puisque c’est de lui qu’il s’agit, laisse entendre que le pouvoir de Conakry a fourni beaucoup d’efforts. Cependant, précise-t-il, chaque entité ne doit pas demander un dialogue qui lui est propre : « Pour moi, le dialogue politique se fait en Guinée, c’est un dialogue entre les acteurs de la vie nationale et les autorités de la transition sur les modalités de mise en œuvre de la transition. La CEDEAO peut intervenir à n’importe quel moment de ce dialogue. Elle a d’ailleurs désigné un médiateur. Je pense que la fonction du médiateur est une fonction qui est suffisamment importante pour assurer la continuité de ce dialogue. L’autre élément qui me semble être extrêmement important, c’est que toutes les conditionnalités posées par les Forces vives sont en train d’être mises en œuvre par les autorités guinéennes en tête, le Premier ministre, dont de revoir les conditions pour la libération provisoire de ceux qui étaient arrêtés, de ceux qui étaient en conflit avec la loi. Aujourd’hui, ces acteurs ont été libérés avec l’intervention des religieux. Le gouvernement guinéen est en train de tout mettre en œuvre pour que les conditions d’un dialogue se mettent en place. Mais, j’apporte une précision : le dialogue ne peut pas être un dialogue propre à chaque entité en fonction de sa demande », a-t-il lâché dans une interview accordée à nos confrères de RFI.

Sélectionné pour vous :  Siguiri: un homme d'une quarantaine d'années retrouvé mort dans sa chambre au quartier Bandaninkoro

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...