Sélectionné pour vous :  Augmentation des prix des denrées de première nécessité : ce que dit l'Union des consommateurs de Guinée 

Bano Sow de l’UFDG prévient : « Dès la fin des examens et du pèlerinage, nous allons reprendre les manifestations…»

Suspendues il y a un mois maintenant, les manifestations de rue organisées par les Forces Vives de Guinée pourraient reprendre dès la fin de ce mois de juin. L’annonce a été faite ce samedi, 24 juin 2023 par le vice-président chargé des affaires politiques et électorales de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du parti qu’il a lui-même présidé.

Selon Bano Sow, les Forces Vives de Guinée comptent respecter son engagement à reprendre les manifestations de rue dès la fin des examens nationaux et du Hadj.

« Rappelez-vous que les Forces Vives de Guinée ont demandé de suspendre les manifestations jusqu’à la fin des examens et du pèlerinage. Nous avons pris l’engagement de reprendre les manifestations. Nous le ferons. Il n’y a rien qui nous empêchera d’exercer notre droit d’avoir des manifestations pacifiques. (…) Nous respecterons notre engagement. Dès la fin des examens et du pèlerinage, nous allons reprendre les manifestations au premier mot d’ordre des Forces Vives », a-t-il déclaré.

Au cas où les autorités guinéennes tenteraient de répondre par la force à leurs manifestations, le vice-président chargé des affaires politiques et électorales de l’UFDG prévient que chaque comité de base du parti manifestera dans son secteur et carré.

« L’avantage de mettre les structures en place, ce que s’ils [les gouvernants] nous montrent de la force comme ils en ont l’habitude en sortant des Blindés, en sortant tout le Camp, chaque comité de base organisera un sit-ing dans son comité de base. Ainsi, nous aurons toute la ville de Conakry où nous serons présents. Ça sera toujours une autre forme de manifestation », a-t-il martelé.

Sélectionné pour vous :  Début du Certificat d'Études Élémentaires à Matam: les premières épreuves lancées au collège 2 Bonfi par les autorités éducatives  et communales

En attendant, Bano Sow invite les autorités militaires au pouvoir à en entendre raison gardée et à revenir à des meilleurs sentiments pour une bonne marche de la transition.

 

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...