Sélectionné pour vous :  Conakry : immersion dans l'univers des laveurs d'engins roulants, ce métier de seconde chance pour de nombreux jeunes diplômés sans emploi (reportage)

Calendrier des examens nationaux : la DPE de Kankan rassure de boucler les programmes avant fin mai

C’est désormais officiel. Les examens nationaux 2024 se feront au mois de juin en République de Guinée. Depuis l’officialisation du calendrier par le département en charge de l’éducation, de nombreuses interrogations surgissent quant au niveau d’avancement des programmes dans les établissements scolaires. Pour répondre à ces préoccupations, notre correspondant basé à Kankan, est allé à la rencontre du Directeur préfectoral de l’éducation (DPE).

Le département en charge de l’enseignement pré-universitaire a rendu public lundi le calendrier des différents examens nationaux. Comme l’année précédente, c’est le mois de juin qui a été retenu pour le début des épreuves, avec l’examen d’entrée en septième année, suivi du BEPEC et le baccalauréat. Alors que beaucoup se demandent quel est le niveau d’avancement des programmes, Souleymane Daffé, directeur préfectoral de l’éducation de Kankan rassure.

« Depuis le mois de mars, nous avons fait une première évaluation, pour remonter le niveau d’exécution des programmes. Cela datait du 06 au 08 Mars, le niveau d’évolution des programmes dans les différents établissements était à 65 pourcent. Depuis cette période, ce pourcentage a attiré notre attention que nous étions légèrement en retard parce qu’en principe, on devrait être à 70 pourcent. Depuis lors en rapport avec les chefs d’établissement, nous avons ténu une réunion, dans laquelle nous avons présenté le peu d’avancement et le temps qui nous restait avant les examens nationaux. Chacun ce qui lui concerne a pris des dispositions pour accélérer l’exécution des programmes dans lesquels on était en retard. Mais il y avait des écoles qui étaient dans le pourcentage normal. Aujourd’hui, je peux rassurer que les écoles de Kankan sont prêtes à passer les examens nationaux à la date prévue par le département en charge de l’éducation. Et nous avons exigé à tous ceux qui sont en retard de finir les programmes avant la fin du mois de Mai, parce que les examens c’est au mois de juin », a rassuré le DPE.

Sélectionné pour vous :  Polémique autour des funérailles de Djènè Kaba : «Quand une femme est décédée, même les imams attendent le feu vert de son mari» (Imam)

Ces deux dernières années, Kankan se distingue par son faible taux de réussite aux examens nationaux. Face à cette situation, des mesures sont également prises, annonce le DPE. Pour réussir cette mission, le rôle des parents d’élèves est indispensable, dit-il.

« Le département a donné des instructions fermes pour le respect des règlements des examens nationaux. Pour la réussite des enfants, ce que le département peut faire, c’est de mettre des enseignants à la disposition des structures à la base des différents programmes. Pour la réussite des enfants aux différents examens, il y a beaucoup d’acteurs qui sont associés à cela. Ça commence d’abord par les parents d’élèves, si ceux ci ne conjuguent pas le même verbe que les encadreurs ça ne va pas marcher. C’est vrai, les deux dernières années les examens n’ont été comme prévu, mais la situation de kankan, nous avons récolté des taux très faible. C’est pourquoi cette année à chaque réunion, nous n’avons pas chercher d’interpeller les parents pour qu’ensemble nous changeons cette donne. Cette année nous avons perdu moins de temps et les résultats des deux années passées, les enfants ont compris qu’il ne faut compter que sur son effort personnel », dit-il.

En se basant sur les résultats des années précédentes, Souleymane Daffé, DPE de Kankan, estime que les élèves de Nabaya sont déjà avertis. Il explique cela par la multiplication des groupes de révision.

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...