Sélectionné pour vous :  Vers un glissement de calendrier en Guinée ? : « Nous avons vu ces tentatives de vouloir prolonger la transition » (Dr Edouard Zotomou Kpogomou)

Soumah du SLECG à propos du calendrier des examens nationaux : « Nous n’avons pas été associés dans la conception… »

Lundi dernier, le ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation a dévoilé le calendrier des différents examens nationaux. Selon le programme, les examens se dérouleront du 10 au 25 juin 2024. Mais, le syndicat des enseignants libres et chercheurs de Guinée (SLECG) version Aboubacar Soumah dit ne pas être associé à l’élaboration du calendrier.

« Nous n’avons pas été associés dans la conception de ce calendrier. D’habitude, les autorités nous faisaient appel pour que nous puissions ensemble examiner d’une manière générale les possibilités de réalisation d’un calendrier qui puisse être adapté aux conditions sociopolitiques de la nation. Mais cette fois-ci, nous n’avons pas été associés. Mais qu’à cela ne tienne, je crois que les autorités ont tenu compte de beaucoup de paramètres liés à la tenue de ce calendrier », a dit le secrétaire général du SLECG, qui dit s’aligner derrière la décision des autorités.

« Nous, on ne veut jamais boycotter les examens. Ce n’est pas notre souci. Notre souci, c’est de faire en sorte que nos enfants que nous avons enseignés durant les 9 mois, que ces enfants puissent être évalués dans les conditions normales. Mais aussi notre souci majeur, c’est l’amélioration des conditions de vie des enseignants. Vous avez vu le statut particulier de l’éducation au niveau de l’enseignement supérieur a été amélioré. Les primes ont été rehaussées à tous les niveaux. Quant à notre statut particulier, il a été signé depuis 2006, jusqu’à maintenant là, y a pas eu d’amélioration. C’est un statut qui est caduque. C’est pour cela que nous avons demandé que ce statut soit amélioré à la satisfaction des enseignants, à l’image du statut particulier des enseignants de l’enseignement supérieur. Et, nous exigeons que cela soit fait avant les évaluations », martèle Aboubacar Soumah.

Sélectionné pour vous :  Siguiri :le nouveau procureur de la République échange avec la jeunesse et les chefs de quartiers 

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...