Sélectionné pour vous :  Kindia : Des femmes du grand marché adhèrent à la grève du mouvement syndical guinéen

Cartes d’identité biométrique, passeport : Kalemodou dénonce les tracasseries dans l’obtention des documents officiels

Les difficultés dans l’obtention des cartes d’identité biométrique et du passeport, la cherté des plaques d’immatriculation et des permis de conduire sont entre autres des sujets qui ont été largement abordés ce samedi, 29 juillet 2023 à l’occasion de l’Assemblée générale hebdomadaire de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG).

Dans son discours, Kalemodou Yansané, un des vice-présidents du parti qui a présidé la séance s’est insurgé contre les tracasseries dont font l’objet les citoyens dans l’obtention de ces documents officiels.

« Nous avons envoyé notre chauffeur dans une Banque, il est resté toute une journée, il y avait 147 personnes qui étaient devant le chauffeur pour verser 100 mille francs, un petit montant de 100 mille francs à verser pour avoir l’acte de naissance biométrique. Toute une journée. A 17h, il n’a pas eu accès à la Banque. Il s’est retourné. Le lendemain, il est venu à la Banque à 5h du matin, il a fait la queue, il a obtenu la sésame (le reçu du versement des 100 mille francs) à 16 heures. Il a fallu 48 heures pour un citoyen guinéen pour accéder au guichet d’une Banque pour verser 100 mille francs. Vous vous rendez compte ? Le citoyen qui est à Coyamah, comment il peut se procurer d’un acte biométrique dans les conditions actuelles du pays ? », s’est-il demandé.

Pour le cas du passeport biométrique également, Kalemodou Yansané se dit également outré que les mêmes difficultés soient toujours d’actualité dans les Banques en charge d’encaisser les frais de ce document précieux.

« J’ai demandé un passeport. J’ai envoyé le même monsieur dans une Banque. Il lui a fallu toute une journée pour faire le versement d’un million pour le passeport. Toute la journée, on dit : il n’y a pas de réseau, l’internet est coupé. Il a fallu des interventions pour récupérer le reçu de versement d’un million dans une Banque en Guinée, à Conakry pour demander un passeport. Comment on peut espérer, rêver de respecter les 24 mois de transition dans cette condition ? Comment les guinéens qui sont en Chine, qui sont à Sanfrancisco, qui sont au Vietnam peuvent se procurer des documents officiels du pays si pour verser 100 mille francs dans une Banque il faut deux jours ? C’est une honte pour un pays qui est indispendant depuis plus de 60 ans », a-t-il déclaré.

Sélectionné pour vous :  Labé : une mère de famille perd la vie dans un accident de la circulation au quartier Madina

Dans sa communication, la cherté des prix des plaques d’immatriculation et des permis de conduire n’a pas été occultée. Le vice-président de l’UFDG invite le gouvernement d’accepter de repousser la date butoire pour le contrôle de ces documents de transport.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...