Sélectionné pour vous :  Poursuite judiciaire contre Mamadou Péthé Diallo : "Nous ne sommes pas surpris", dixit Ange Gabriel Haba du CNOSCG 

Choix des délégations spéciales : « Au lieu de faire des consultations, il y a des autorités qui se sont enfermées pour désigner des gens »

Dr. Faya Millimono n’est pas du tout content de la manière dont les présidents des délégations spéciales ont été nommés. Selon lui, il manque le caractère politique dans le choix effectué par les autorités. Ce qui risque de jouer sur la stabilité dans de nombreuses circonscriptions, dit-il.

En abordant ce sujet, le président du parti Bloc Libéral indique que les différents choix effectués dans la nomination des présidents des délégations spéciales n’ont pas été consensuels. Dr Lansana Faya Millimono ajoute en même temps que le département de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation devrait tout d’abord faire une consultation auprès des acteurs de la vie sociopolitique et religieuse du pays avant de procéder à la nomination des délégations spéciales.

« Les autorités n’ont pas voulu donner un caractère politique à ces délégations spéciales. Nous avons pensé que pour permettre la paix, la stabilité dans nos communes et durant cette période transitoire, les entités consultées n’étaient pas mauvaises, sauf que quand on fait le constat à travers le pays, il y a des endroits où les gens ont joué à la politique. Au lieu de faire des consultations pour que la société civile désigne ses représentants, les religieux leurs représentants, les jeunes, les femmes et les retraités, il y a des autorités qui se sont enfermées pour désigner des gens, comme pour perpétuer la situation existante », a-t-il fustigé avant d’appeler les autorités à revoir leurs copies dans ce sens:

« Aujourd’hui, il y a des délégations spéciales qui sont rejetées par des populations comme on le constate sur le territoire national. Il y a des protestations, ça veut dire que la paix que nous recherchions pour permettre le développement est menacée. Il est donc important que les autorités administratives notamment, le ministère de l’Administration du Territoire ne rejette pas du revers de la main, les protestations qui sont faites par les populations à la base », a-t-il lancé.

Sélectionné pour vous :  N'zérékoré : La campagne de chirurgie gratuite de la cataracte crée un véritable engouement chez les patients

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...