Sélectionné pour vous :  Drame pétrolier de Kaloum : l'approvisionnement en essence autorisé avec certaines restrictions

CNT: la loi de finances rectificative volet recettes adoptée par la majorité des conseillers nationaux

Après examen, les conseillers nationaux ont procédé ce mardi, 19 septembre 2023 à l’adoption volet recettes du projet de loi rectificative 2023. Ce volet recettes selon la présentation faite par le pool financier et budgétaire du gouvernement CNRD le 11 septembre dernier, est estimé à 29 029,32 milliards de GNF en LFR contre 27 910,95 milliards de GNF en LFI, soit une augmentation de 1 118,37 milliards de GNF (4,01 %). C’est l’hémicycle du palais du peuple qui a servi de cadre à cette plénière.
Ce présent projet a été présenté le lundi 11 septembre dernier au nom du gouvernement par les ministres du Plan et de la Coopération Internationale, de l’Economie et des Finances et celui du Budget ainsi que le Gouverneur de la Banque Centrale en sa partie monétaire. L’essentiel de leurs interventions a porté sur les grandes perspectives économiques nationales et internationales qui ont prévalu à ce collectif budgétaire. Ainsi, Le projet de Loi de finances rectificative dans son volet recettes est évalué à 29 029,32 milliards de GNF en LFR contre 27 910,95 milliards de GNF en LFI, soit une augmentation de 1 118,37 milliards de GNF (4,01 %), selon Honorable Fatima Camara, rapporteuse générale du CNT.
« Ainsi, le cadrage macroéconomique du projet de Loi de Finances Rectificative 2023 se résume comme suit : Réaliser un taux de croissance du PIB de 6,1%, baisser le taux d’inflation (moyenne annuelle du PIB) à 9,2% contre 10,1% en LFI 2023réaliser un taux de pression fiscale du PIB de 12% contre 12,52% en LFI, ramener le taux de change par rapport au dollars à 8 750 GNF contre 9 054,9 GNF en LFI, assurer les réserves de change pour cinq mois d’importation », a-t-elle indiqué.

Poursuivant son exposé, la rapporteuse générale du conseil national de la transition a fait comprendre que les recettes du budget de l’Etat, y compris les recettes d’ordre, sont révisées à 29 029,32 Mds contre une prévision initiale de 27 910,95 Mds, soit une augmentation de 1 118,37 Mds (4,01%).

« Elles sont composées de recettes fiscales (yc BAS FNDL/FODECCON/FIM) pour 25 567,41 Mds, des dons, legs et fonds de concours (yc BAS FCE) pour 1 653,01 Mds et des autres recettes pour 1 808,90 Mds. Ces recettes sont constituées du budget général pour 27 832,25 Mds et des budgets d’affectation spéciale pour 1 197,07 Mds, soit respectivement 95,88% et 4,12% du total. Les recettes du budget général sont projetées à 27 832,25 Mds contre 26 625,04 Mds en LFI 2023, soit une hausse de 1 207,21 Mds (4,53%). Elles se décomposent en recettes fiscales pour 24 737,801 Mds, dons, legs et fonds de concours pour 1 285,55 Mds et autres recettes pour 1 808,90 Mds. Quant aux budgets d’affectation spéciale, ils sont évalués à 1 197,07 Mds contre 1 285,91 Mds en LFI 2023, soit une baisse de 88,84 Mds (-6,91%)>>, a-t-elle indiqué avant de poursuivre :

Sélectionné pour vous :  Arrestation des journalistes : les forces sociales réitèrent leur soutien au SPPG et interpellent la HAC

« Cette projection concerne :le Fonds National de Développement Local (FNDL) pour 429,99 Mds contre 569,96 Mds en LFI, soit une baisse de 139,97 Mds ; le Fonds de Développement des Communes de Conakry (FODECCON) pour 256,29 Mds contre 342,21 Mds, soit une baisse de 85,92 Mds ; le Fonds d’Investissement Minier (FIM) pour 143,33 Mds contre 189,99 Mds, soit une baisse de 46,66 Mds ; le Fonds Commun de l’Education (FCE) pour 367,46 Mds contre 183,76 Mds, soit une augmentation de 183,70 Mds.Les Recettes fiscales sont révisées à 25 567,41 Mds dans le Projet de Loi de Finances Rectificative contre une prévision initiale de 24 848,22 Mds, soit une hausse de 719,19 Mds », ajoute Fatima Camara.

Malgré la variation de recettes de certains volets de ce projet, le ministre de l’Économie et des Finances au nom de ses collègues, notamment le ministre du Budget et la ministre du Plan et de la Coopération Internationale a salué les dividendes qui ont été rapportées par les conseillers nationaux. Juste après cette intervention du ministre Moussa Cissé, les conseillers nationaux à l’unanimité, ont adopté ce projet de loi de finances rectificative dans son volet recettes.

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...