Sélectionné pour vous :  Boubacar Siddighy aux détracteurs du CNRD: « On ne peut pas prendre la vie de la nation en otage pour satisfaire des intérêts d’un groupe politique »

Doumbouya à l’AG de l’ONU : « Nous sommes dans un processus de légalisation du pouvoir pris par la force…», dénonce Bah Baadiko

Le déplacement du président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya pour participer à la 78ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies est différemment apprécié par les acteurs sociopolitiques guinéens.

Si certains trouvent nécessaire ce déplacement du chef de la junte guinéenne à ce sommet mondial, d’autres comme le président de l’Union des Forces Démocratiques (UFD) pensent que ce voyage est inopportun.

Mamadou Baadiko Bah va jusqu’à soupçonner les Nations Unies de vouloir légaliser les coups d’État, en supportant un putschiste. « Nous sommes dans un processus de légalisation du pouvoir pris par la force pour l’avoir invité pour lui faire adouber sur le plan international », a-t-il dénoncé.

Pour lui, le Colonel Mamadi Doumbouya est dans une logique de se faire accepter par la communauté internationale pour s’éterniser au pouvoir. « On a dénoncé du fait que ce n’est pas une priorité et que ça c’est pour arriver à se faire légaliser. Ce n’est pas normal. C’est un pouvoir dictatorial qui veut se pérenniser et avoir l’onction de l’extérieur », a-t-il déclaré sur Espace FM.

Tout en dénonçant le coût « élevé » de ce déplacement, le président de l’UFD estime que le Colonel Mamadi Doumbouya pouvait simplement envoyer son ministre des Affaires Étrangères pour éviter cette saignée financière.

« Il [Mamadi Doumbouya ndlr] est dans la propagande. Il est en train de vendre son image. Ce n’est pas la priorité. Il y a un ministre des Affaires Étrangères qui aurait parfaitement pu faire l’affaire, qui aurait dépensé mille fois moins certainement », a martelé Bah Baadiko.

Sélectionné pour vous :  Guinée : le mouvement syndical soumet une plateforme revendicative de 5 points au gouvernement (copie)

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...