Sélectionné pour vous :  Couverture de l'électricité en Guinée : « le taux est passé de 46% à l'avènement du CNRD à 53% à date » (Ministre de l'énergie)

CNT: Le volet dépenses de la loi de finances rectificative adopté par la majorité des conseillers

Après l’adoption du projet de loi de finances rectificative, volet recettes 2023, le 19 septembre dernier, il a été question pour les conseillers nationaux de procédér à l’examen, mais aussi à l’adoption ce mardi, 26 septembre 2023 de la partie dépenses. Dans une session plénière organisée à cet effet à l’hémicycle du palais du peuple. Il a a été mentionné que les dépenses de l’État sont réévaluées à 37 249,45 Mds contre une prévision initiale de 36 106,74 Mds, soit une augmentation de 1 142,70 Mds (3,16%).

En présentant le rapport général au nom de toutes les commissions participantes à l’examen de ce projet de loi dans son volet dépenses, l’honorable Fatima Camara, la rapporteuse générale a tenté d’expliquer la décomposition des dépenses du budget général. Selon ce rapport, ce budget se présente comme suit :

« Dépenses courantes pour 21 622,88 Mds contre 20 815,18 Mds soit une augmentation de

807,71 Mds. Elle porte sur les dépenses de personnels pour 471,05 Mds, les dépenses de biens et services pour 138,92 Mds et les dépenses de transfert pour 379,54 Mds », a-t-elle expliqué.

Elle a également ajouté que cette augmentation est atténuée par une baisse des charges financières de la dette pour 181,80 Mds. Ces dépenses sont constituées selon elle de « Charges financières de la dette : La charge financière de la dette est révisée à 1 063,20 Mds de GNF contre une prévision initiale de 1 245,00 Mds soit une diminution de 181,80 Mds (-14,60%) due essentiellement à l’appréciation du franc guinéen par rapport aux devises étrangères. Leur part dans les dépenses courantes est de 4,96% contre 5,98% en LFI 2023.

Sélectionné pour vous :  Mamou : un vent violent décoiffe l’école primaire de Mangole, les cours à l’arrêt

Elles se décomposent en dette intérieure pour 679,04 Mds (63,87%) et sur les intérêts de la dette extérieure pour 384,16 Mds (36,13%) », indique-t-elle.

« Les dépenses d’investissement projets et programmes sont financées sur ressources intérieures pour 5 883,69 Mds et sur ressources extérieures pour 6 949,70 Mds. Quant aux dépenses d’investissement hors projets, elles concernent les acquisitions d’actifs non financiers pour 1 089,17 Mds, les prises de participation pour 226,64 Mds et le Fonds d’Entretien Routier pour 524,16 Mds », a-t-elle mentionné dans le rapport du jour.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...