Sélectionné pour vous :  Affaire Air Guinée : « Un seul ministre ne peut pas vendre l'avion...Dalein ne peut vendre l’avion à Mamadou Sylla comme des cacahuètes » (Makanera Kaké)

Conakry sous le poids des ordures: la grosse colère des citoyens (micro trottoir)

Chaque jour, environ 1 700 m3 d’ordures sont transférés par la société Albayrak à la décharge de Dar-es-salam. Malgré ce chiffre, Conakry reste toujours coincé sous le poids des ordures, surtout pendant ce début de la saison pluvieuse. Les déchets organiques et autres de tous genres envahissent les rues et certaines places publiques. Une situation qui agace des citoyens dont la plupart pointent du doigt « l’incapacité » des dirigeants.

Ces citoyens ont, dans un micro trottoir réalisé par un des reporters de Siaminfos.com exprimé leur colère face à cette insalubrité « galopante » à Conakry. C’est le cas de Mory Condé, citoyen au quartier Yimbaya, dans la commune de Matoto.

« Il faut qu’on se dise la vérité, Conakry est très sale. Moi, je pense que Conakry est la ville la plus sale dans le monde. Pour preuve, vous êtes aussi à Conakry et vous observez la nature », regrette-t-il.

Souvent pendant la saison des pluies, beaucoup de citoyens sont victimes d’inondations causées par le fait que les canaux d’évacuation d’eau sont bloqués par les ordures. Sangoyah Mosquée, en est un exemple parmi les quartiers où les inondations sont fréquentes, selon Mamadou Djelo Bah.

« Selon moi l’État est en train de fournir beaucoup d’efforts mais le bilan global que je peux faire, Conakry est très sale actuellement. Même ce matin, la pluie qui s’est abattue sur Conakry hier, on a énormément travaillé pour dégager les ordures dans nos ménages et quand il pleut, l’eau draine les ordures dans nos ménages. Ça nous fatigue beaucoup », s’alarme-t-il.

Sélectionné pour vous :  Conakry : des journalistes à l'école des techniques de couverture d'un procès sensible

Même son de cloche chez Aboubacar Sylla, qui demande d’ailleurs aux autorités de prendre leurs responsabilités pour changer la donne.

« Conakry n’est pas propre. Dans notre quartier, quand il pleut, les ordures sont drainées dans nos ménages. C’est comme ça durant toute la saison pluvieuse. On souffre beaucoup ici, si les autorités ne nous viennent pas en aide, vraiment c’est pas bon », a lancé monsieur Sylla.

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...