Sélectionné pour vous :  Rentrée scolaire à Boké: faible mobilisation des élèves dans les établissements publics

Coût élevé du transport aérien en Afrique de l’Ouest : ce que recommande la CEDEAO aux ministres du Transport des pays membres

Le week-end dernier, la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a tenu sa 65ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement à Abuja, au Nigeria. Plusieurs sujets brûlants de l’espace ouest-africain ont été abordés par les participants. Au nombre desquels, figurent les sujets relatifs au coût élevé du transport aérien en Afrique de l’Ouest et à la libre circulation des marchandises.

Dans son communiqué final dont Siaminfos.com détient copie, la CEDEAO n’a pas manqué de faire une recommandation à l’endroit des ministres du Transport des pays membres : « Au titre du transport aérien, la Conférence s’est dite préoccupée par le coût élevé du transport aérien dans l’espace CEDEAO, considéré comme l’un des plus élevés du continent, et de son impact sur le développement du tourisme, du commerce et de la libre circulation des personnes et des services. Elle demande aux ministres du Transport aérien et aux autorités de l’aviation civile des États membres de travailler avec la Commission pour mettre en œuvre la politique commune de la CEDEAO en matière de redevances, de taxes et de droits d’aviation, afin de mettre effectivement le transport aérien au service du développement économique, et d’approfondir le processus d’intégration régionale », indique l’institution sous-régionale avant de poursuivre :

« S’agissant des obstacles à la libre circulation des marchandises, la Conférence charge la Task Force du Schéma de Libéralisation des Échanges de la CEDEAO (SLEC) d’accélérer, avec l’appui de la Commission, la mise en œuvre des mesures visant à faciliter la libre circulation des personnes et des biens le long des corridors régionaux. La Conférence salue l’opérationnalisation du Système interconnecté de gestion des marchandises en transit (SIGMAT), qui constitue un outil efficace pour sécuriser la circulation des marchandises le long des corridors, lutter contre la fraude et améliorer sensiblement la mobilisation des recettes douanières. A cet égard, elle invite tous les États membres à faire usage de cette plateforme numérique. La Commission est également invitée à fournir une assistance technique aux États membres en vue du déploiement effectif du Système SIGMAT. »

Sélectionné pour vous :  Rentrée scolaire à Boké: faible mobilisation des élèves dans les établissements publics

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com 

Tél. : 627 56 46 67  / 660 23 01 03 

E-mail : souaremohamedlamine56@gmail.com

Laisser une réponse
Share to...