Sélectionné pour vous :  La cinglante réplique de Billo Barry au SG du ministère des Sports : « Ces sourds muets là ne demandent pas des millions qu’on dépense pour le Syli national qui ne fait pas de résultat »

Kankan : le directeur régional de l’information et de la communication fait le bilan de sa première année de gestion

Dans la salle de conférence du gouvernorat de Kankan ce mardi, 13 juin, le directeur régional de l’Information et de la communication pour les régions de Kankan et de Faranah, a procédé devant les autorités régionales, les associations de presse et invités, à la présentation du bilan de sa première année de gestion à la tête de la direction régionale de l’information et de la communication.

Mamady Kansan Doumbouya a énuméré les efforts conjugués par son service pour faciliter la liaison en les journalistes de la Haute-Guinée et leur ministère de tutelle, avant de soulever la problématique de la prise en charge de ces hommes de médias de la région.

« RESUME DU BILAN DE LA CREATION DE LA DIRECTION REGIONALE DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION.

Ici à Kankan mon tout premier travail était de faciliter la rencontre entre Madame la ministre de l’Information et de la communication d’alors avec les associations de presse et les hommes de médias de Kankan. Cette rencontre a eu lieu à la radio rurale de Kankan. Après Kankan, la préfecture de Siguiri a été l’objet d’une visite similaire de Madame la ministre de l’information et de la communication. Avec les journalistes de cette localité. Ces rencontres ont permis à Madame la ministre de toucher du doigt toutes les difficultés qui minent dans l’exercice de la profession. Preuve que la presse privée est au cœur de la politique gouvernementale. Après la remise de la maison de la presse de Conakry et de Nzérékoré, ce fut le tour de Kankan de bénéficier de la sienne grâce aux efforts conjugués du Gouverneur de la région, la Direction Régionale de l’information et de la communication et le syndicat de la presse professionnelle de Guinée qui a été associé à l’identification dudit local. A date, une synergie d’action entre le ministère de l’information et de la communication, l’association de la maison de la presse de Guinée et les hommes de media de Kankan est en cours pour équiper cet édifice d’une importance capitale pour le paysage médiatique de la région.
Nous savons que la DRIC est une nouvelle Direction, qui ne disposait d’aucune base de données notamment sur la cartographie de la presse dans la région, donc dès notre prise de service, nous avons tenu des réunions de travail avec l’ensemble des responsables de médias évoluant dans la région. Ces rencontres nous ont permis de faire le diagnostic du paysage médiatique et de formuler des recommandations dans le but d’élaborer une statistique et stratégie plus exhaustive devant servir de bréviaire pour l’ensemble des acteurs et partenaires évoluant dans le secteur de l’information et de la communication.

Sélectionné pour vous :  Kankan : Colonel Mamady Doumbouya accueilli dans sa ville natale

En ce qui concerne les conditions d’exercice du métier de journaliste, le constat révèle que très peu de journalistes sont salariés et dotés d’un contrat de travail délivré par leurs employeurs faisant d’eux des bénévoles manquant de ressources pourtant indispensables pour le bon exercice de leur métier. A ces difficultés se greffe le manque de courant électrique pour alimenter les médias qui constitue un véritable goulot d’étranglement pour leur épanouissement. Il convient de rappeler qu’au cours de cette année la DRIC a organisé une formation en techniques d’interview à l’intention d’une trentaine de journalistes stagiaires et étudiants de la presse universitaire aussi bien à Kankan qu’à Faranah après avoir bénéficié d’une formation au Caire en Egypte en janvier 2023 sur entre autres les médias traditionnels face aux nouveaux média, l’analyse du discours, la technique d’interview. La DRIC se réjouit du climat de bon voisinage entre autorité et monde de médias, même si certaines incompréhensions sont signalées par endroits. Il faut noter avec fierté au cours de la même année, qu’aucun journaliste n’a été interpellé ou emprisonné dans l’exercice du métier. La DRIC assure la coordination des activités du consortium des radios rurales des régions de Kankan et Faranah en collaboration avec L’UNICEF un partenaire traditionnel qui fait la fierté dans notre secteur.

C’est le moment et le lieu de rappeler à nos frères et sœurs journalistes que nous sommes dans une période très sensible de l’histoire de notre pays d’où la nécessité de promouvoir et de consolider les acquis de la paix en toute circonstance. Et pour y parvenir, je vous invite à faire du professionnalisme dans la collecte, le traitement et la diffusion de l’information. » A-t-il lu devant les invités.

Pour rappel, cette direction a été créée par le gouvernement Béavogui en 2022. Le département de l’information et de la communication était dirigée à l’époque par l’actuelle ministre du plan, Rose Pola Pricemou.

 

Cheick Ahmed depuis Kankan pour Siaminfos.com.

 

Laisser une réponse
Share to...