Sélectionné pour vous :  Siguiri : une femme et son bébé de quatre mois meurent dans un accident de la circulation, à Kouremalé

Labé: une importante quantité de produits pharmaceutiques impropres à la consommation saisie au marché central

Dans l’après-midi de ce vendredi, 17 novembre 2023, les autorités sanitaires de Labé accompagnées d’une unité mixte des services de sécurité, ont fait une descente musclée au marché central de Labé. Cette mission avait pour but de saisir des produits pharmaceutiques impropres à la consommation et dont la vente est formellement interdite.

Après avoir saisi quelques produits, l’Inspecteur régional de la Santé de Labé a indiqué qu’il s’agit d’une initiative présidentielle. Plus loin, il est revenu sur le constat et la saisie qui a été faite.

« Depuis le 15 septembre 2022, nous sommes en train de sensibiliser les gens pour qu’ils laissent la vente des médicaments dont on ignore la provenance. Mais, pour un moment, les forces de défense et de sécurité, y compris nous même, nous avons fait une descente dans les différentes localités. Ils ont changé de tactique et se disent que c’est un feu de paille. Du coup, ils ont repris la vente de ces produits. Les produits dont on ne sait même pas qui a fabriqué. Des produits contrefaits mis dans des boutiques dans des conditions de stockage inacceptables, ne peuvent pas soigner la population. C’est une source de danger pour la population. Aujourd’hui avec les instructions des autorités, nous sommes venus pour débarrasser notre marché de ces produits impropres à la consommation.

Au marché de Labé, on trouve que les gens vendent à ciel ouvert, et ils mettent les produits de massage devant et derrière. Il y a des médicaments, quand ils ont appris notre présence, certains ont fermé. Pourtant, nous avons des indications que c’est dans ces boutiques qu’on vend. Même si on met les couches devant et derrière ce qui s’y trouve, c’est autre chose. C’est une initiative de la présidence de la République. Pour le moment, nous sommes en train de saisir les médicaments, le reste de la procédure viendra après. Pour le moment, je ne peux pas dresser un bilan puisque c’est le début. Tant que les gens continuent d’importer des produits impropres à la consommation, nous allons saisir. Le reste, c’est entre le propriétaire et la loi », affirme Dr Kassier Fangamou, Inspecteur régional de la santé de Labé.

Sélectionné pour vous :  Conseil des ministres : Mamadi Doumbouya interpelle ses ministres pour...

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...