Sélectionné pour vous :  N'zérékoré : tenue de la Caravane de sensibilisation sur l'hémophilie à l'hôpital régional et à l'université

Le DCE de Matoto aux enseignants contractuels : « Si l’Etat promet, il réalisera toujours sa promesse »

Dans le secteur éducatif guinéen, le débat se cristallise autour des enseignants contractuels qui menacent de boycotter la rentrée prochaine des classes. En cause : le non-paiement de 9 mois de leurs arriérés de salaire. Face à cette situation, les voix s’élèvent pour calmer les esprits. Le Directeur communal de l’éducation de Matoto réagissant à de sujet, appelle ces contractuels de l’éducation à faire confiance au gouvernement.

La menace faite par les enseignants contractuels de boycotter les cours à moins de deux semaines de la rentrée des classes, semble une préoccupation majeure pour les acteurs éducatifs de Guinée. C’est dans cette perspective que Sékou Kaba, Directeur communal de l’éducation de Matoto, la plus grande commune de Conakry, reste convaincu que l’Etat tiendra sa promesse. Il demande aux enseignants contractuels de garder patience et de mettre en avant l’intérêt de l’école guinéenne.

« Si l’Etat dit quelque chose, même s’il va retarder, il le fera. Je vais dire aux enseignants contractuels d’être patients. Le Premier ministre a fait une communication en disant qu’ils seront payés de façon graduelle. Donc, c’est d’accepter ce que le Premier ministre a dit. Nous partageons les peines avec eux, car c’est difficile, mais si l’Etat promet, il réalisera toujours sa promesse. C’est d’être patients, les jours à venir, ils seront satisfaits », a-t-il lancé au cours d’un entretien accordé à Siaminfos.com.

A signaler que les enseignants contractuels exigent le paiement de 09 mois d’arriérés de salaire et de 12 mois de primes d’incitation, ainsi que leur intégration sans condition à la fonction publique.

Sélectionné pour vous :  Affaire Charles Wright et les magistrats: Sékou Koundouno fait des révélations sur l'existence des enregistrements audios

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...