Sélectionné pour vous :  Attaque de la maison centrale : un tour à Samatran, théâtre d'un violent affrontement entre forces spéciales et assaillants

Retrait du Mali, Niger et Burkina de la CEDEAO : « C’est une décision contre-productive qui accentue leur isolement politique » (Bah Oury)

Dans un communiqué rendu public dimanche, 28 janvier 2023, l’alliance des États du Sahel composée du Mali, le Niger et le Burkina Faso a annoncé son retrait de la CEDEAO. Une décision que Bah Oury, ancien ministre guinéen de la Réconciliation nationale juge innoprtune.

« Les autorités du Mali, du Burkina et du Niger, en décidant de rompre les liens avec la Ecowas – Cedeao suivant le communiqué ci-joint, ont pris une lourde et inopportune responsabilité devant l’histoire. C’est une décision contre-productive, qui accentue leur isolement politique.
D’abord, il est bon de s’interroger sur la valeur juridique d’un communiqué signé de surcroît par des ministres pour remettre en cause l’adhésion de leurs pays au traité de la CEDEAO ratifiè par tous les États membres. Quoiqu’il en soit, le contentieux juridique est créé », dit-il.

Pour Bah Oury, cette décision de l’alliance des États du Sahel n’est pas sans conséquences.

« L’Association des États du Sahel (AES) se laisse ainsi engagée dans la géopolitique des conflits internationaux qui l’expose davantage à être la proie d’ intérêts extra-africains et avec en prime l’approfondissement des conflits meurtriers dans ces vastes territoires », indique le président de l’Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée avant de poursuivre:
« La CEDEAO paie ainsi son laxisme de cette dernière décennie.Tournée plus vers la sauvegarde des intérêts des dirigeants, elle a laissé sa crédibilité s’éroder et elle est devenue inaudible. En dépit de nos griefs à son égard, son existence s’est avérée utile. Elle doit survivre », a fait savoir l’ancien ministre de la Réconciliation nationale.

Sélectionné pour vous :  Bakary Diaby, le visage inspirant d’un entrepreneur hors-pair

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...