Sélectionné pour vous :  Lutte contre l’insécurité alimentaire: la Guinée bénéficie d’un financement de plus de 2 millions de dollars

Main tendue de Doumbouya pour un dialogue « inclusif »: ce message du président du CNOSCG aux acteurs politiques  

Au-delà de l’annonce par rapport à l’installation des délégations spéciales dans toutes les circonscriptions du pays dès le premier trimestre de cette année, le président de la transition lors de son adresse à la Nation, a aussi appelé les acteurs sociaux et politiques autour de la table pour un dialogue inclusif. Cette main tendue du colonel Mamadi Doumbouya est vue d’un bon œil au sein du conseil national des organisations de la société civile guinéenne. Selon le président par intérim du CNOSCG que nous avons interrogé ce mardi, 02 janvier 2024, il y a bel et bien une nécessité de dialoguer entre Guinéens afin de trouver une issue heureuse pour la transition en cours.

Si le colonel Mamadi Doumbouya s’est adressé à tous les Guinéens dans le cadre d’un dialogue franc et sincère pour une transition réussie, Elhadj Boubacar Fofana de son côté, décide de faire appel aux acteurs sociopolitiques qui jusqu’ici refusent de prendre part au cadre de dialogue inter guinéen. Le président par intérim du conseil national des organisations de la société civile guinéenne leur demande de rejoindre la table au nom de la paix et la stabilité en Guinée.

« Mon appel à tous les Guinéens, c’est de voir que le dialogue quand il commence, de ne pas l’interrompre par rapport aux avis contraires ou intérêts personnels. Il faut aller au dialogue pour dialoguer avec sincérité. Si tu pars au dialogue, ce que tu vas dire là-bas, même si ça ne sera pas entendu, le peuple sera ton témoin. Mais quand tu ne viens pas au dialogue, il sera difficile de te faire entendre plus fort. C’est tout qui nous a retardé durant tout ce temps. Ce n’est pas seulement aux acteurs politiques, c’est une habitude chez nous. Tant qu’on ne se voit pas dans quelque chose, on ne veut pas y être. Pourtant quand on appelle, on doit répondre à l’appel. Et si tu trouves que ce que ce qui est convenu ne t’arrange pas, tu peux te retirer. Mais on dira que tu as quand-même répondu. Mon appel, c’est pour la stabilité dans le pays », a-t-il lancé au micro de Siaminfos.com.

Sélectionné pour vous :  Lutte contre l’insécurité alimentaire: la Guinée bénéficie d’un financement de plus de 2 millions de dollars

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...