Sélectionné pour vous :  Enrôlement biométrique des agents de l'Etat: "L’attente principale, c’est de sortir les effectifs réels de la fonction publique" (Julien Yombouno)

Didi ( Siguiri): un homme d’une quarantaine d’années perd la vie dans l’éboulement d’une mine d’or

Ousmane Camara âgé d’une quarantaine d’années, orpailleur de profession, marié et père d’un enfant, a perdu la vie dans un éboulement d’une mine d’or dans la soirée du mardi, 04 juillet 2023. Le drame est survenu à Didi, une sous-préfecture située à 65 kilomètres de la ville de Siguiri.

À en croire le témoignage du chef de mine de cette localité, la victime s’est installée à Didi il y a de cela six ans pour évoluer dans l’orpaillage. Et très malheureusement elle a perdu la vie dans l’exploitation d’une mine artisanale qui représentait dans ces derniers temps un véritable risque pour les orpailleurs, à cause de son état de dégradation très poussée.

 »Nous avons enregistré dans la soirée de ce mardi, 04 juillet 2023 un éboulement dans l’une de nos mines d’or ici à Didi et qui a coûté la vie à un homme.

Pour des questions de précisions, le défunt s’appelle Ousmane Camara, d’une quarantaine d’années natif de Glolodou dans la préfecture de Geuckedou. Là où il y a eu l’accident, cette mine d’or a une potentialité inépuisable et d’ailleurs la raison pour laquelle les gens l’aiment beaucoup ignorant tous les risques. Et j’avoue que cette zone est en train de faire des victimes surtout pendant cette saison des pluies », indique-t-il avant de demander l’implication immédiate des autorités à tous les niveaux pour éviter un autre éboulement.

 »De nos jours, nous sollicitons immédiatement l’intervention des autorités locales et préfectorales pour mettre cette zone en défensive c’est-à-dire d’interdire toute exploitation de mine artisanale sur cette zone sans quoi on continuera à compter des victimes tout au long de la saison des pluies. Et en tant que premier responsable des mines de Didi, je ne veux pas prochainement entendre parler des cas d’éboulement au niveau de cette zone », a-t-il martelé.

Sélectionné pour vous :  Des étrangers persécutés en Egypte ? : une Guinéenne meurt en prison, une autre saute du 4ème étage pour se sauver (source)

Pour l’heure, aucune décision n’est encore prise par les autorités locales et les orpailleurs continuent paisiblement leur exploitation sur cette zone à haut risque.

 

 

Siguiri, Mamadou koumana Diallo pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...