Sélectionné pour vous :  Poursuite du procès du 28 septembre : Cette plaidoirie de Charles Wright à l'AG des États partis du Statut de Rome 

Diécké : 155 pensionnés de la SOGUIPAH indemnisés pour la première fois depuis 2012

La caisse nationale de sécurité sociale vient de lancer le processus d’indemnisation de plus de 150 pensionnés dans la préfecture de Yomou. Il s’agit des travailleurs de la société guinéenne de palmier à huile et d’hévéa qui ont fait valoir leur droit à la retraite depuis 2012 mais qui n’avaient jamais bénéficié de pension. Le ministre du Travail et de la Fonction Publique est venu présider le paiement de tous les arriérés de pension afin d’établir la justice sociale. Les bénéficiaires apprécient l’acte du gouvernement de la transition.

La boussole de la justice sociale se pointe vers les anciens travailleurs de la société guinéenne de palmier à huile et d’hévéa. Après plus dix ans d’attente pour certains, les pensionnés de cette entreprise publique d’exploitation des ressources forestières de Diécké entrent enfin en possession de leurs pensions. Une rectification de la justice sociale coordonnée par Julien Yombouno, ministre du Travail et de la Fonction Publique.

« Quand on a travaillé et terminé son temps de travail, on va à la retraite, le salaire n’est plus de mise. On tombe directement dans la vulnérabilité. Et la seule manière de compenser cette vulnérabilité, c’est de bénéficier de ses pensions. Malheureusement à Diécké ici, beaucoup de gens dont certains depuis 2012, n’ont pas bénéficié de leurs pensions. Donc, nous venons réparer cette grosse injustice sur instruction du Chef de l’État », a-t-il indiqué.

Cet élan de solidarité exprimé à l’endroit de ces personnes du troisième âge est piloté par la caisse nationale de sécurité sociale.

« Au-delà de cette indemnisation, c’est une mesure de justice sociale et de rectification de droit qui avait été refusé depuis 2012 à certains et supprimé pour d’autres depuis 2017. Il est important que la caisse pour son rôle social pour les gens qui ont cotisé pour la sécurité sociale entrent en possession de leur dû. C’est ce que nous sommes venus faire avec un rappel depuis leur départ à la retraite », a fait savoir Bakary Sylla, Directeur général de la CNSS.

Sélectionné pour vous :  Campagne agricole en Guinée. Commande et prix de l'engrais: les précisions du ministre Nagnalé Barry

La direction générale de la SOGUIPAH perçoit cette indemnisation comme un signe de garantie pour ses quatre mille travailleurs.

« Dans un premier temps, réconforter nos très chers pensionnés et ou leurs familles respectives et dans un second temps de créer un sentiment de garantie vis-à-vis des travailleurs actifs. À moins de deux, la SOGUIPAH sous CNRD, s’apprête à lancer les jours à venir les travaux de construction d’une usine de traitement de caoutchouc d’une capacité de six tonnes à l’heure. Cela permettra à coût sûr de multiplier ses capacités de production par trois. Chose qui était attendue depuis plusieurs années », martèle Fodé Mourana Soumah.

Cette indemnisation concerne le paiement des pensions, l’allocation de vieillesse, la réversion et le secours capital décès.

« C’est une satisfaction totale pour moi aujourd’hui de voir les anciens travailleurs de la SOGUIPAH qui ont été laissés pour compte depuis 2012, qui n’ont pas du tout bénéficié de leurs pensions que ces pensions là soient payées aujourd’hui par le gouvernement de la transition dirigé par le Colonel Mamadi Doumbouya, » se félicite le Contrôleur général de police Lamine Kéïta, Gouverneur de la région administrative de N’zérékoré

Côté bénéficiaires, la joie est énorme.

 » Vraiment je suis tellement heureuse que je ne sais plus quoi dire. S’il y avait un mot plus que merci, je l’aurais employé. Donc, je vous remercie ! Que Dieu vous le paie au centuple, » a exprimé Fanta Condé.

Dans ce processus de paiement des pensions, 35 pensionnés qui avaient cessé de percevoir leur dû depuis 2017 seront aussi intégrés et les paiements se feront désormais chaque mois en faveur des ayants droits.

 

Lanceï Naboun, N’zérékoré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...