Sélectionné pour vous :  Faranah : zoom sur le secteur de Kabayah qui n'a ni école, encore moins de poste de santé en ce 21e siècle 

Doko (Siguiri): un homme battu à mort par ses agresseurs, qui lui ont arraché un œil

Le corps sans vie d’un jeune homme dont l’identité n’est pas encore connue a été retrouvé tard dans la soirée de ce mardi, 08 août 2023 dans le district de Faradamani, relevant de la sous-préfecture de Doko, préfecture de Siguiri.

À en croire les témoignages de Docteur Abdoul Bachir Condé, médecin légiste à l’hôpital préfectoral de Siguiri, le défunt serait victime d’une agression qui lui a coûté la vie. Et pendant cette agression mortelle, son oeil droit lui a été arraché et sa nuque trouée par ses agresseurs.

 »Nous avons été informés ce mardi, 08 août 2023 de la découverte macabre d’un jeune homme baignant du sang dans le district de Faradamani qui relève de la sous-préfecture de Doko, située à 45 kilomètres du centre ville Siguiri. Aussitôt, nous avons formé une équipe conduite par le chef du poste de santé de Faradamani pour aller faire le constat. Effectivement, sur le terrain, nous avons trouvé le corps de la victime allongé de tout son long et baignant du sang. Donc, nous avons commencé la visite et en premier lieu nous avons remarqué une grande lésion sur la face. Son oeil droit a été complètement endommagé, ensuite sa nuque aussi trouée qui a peut-être été même la cause de sa mort. Mais il y en avait pas d’egratignures sur le corps et cela nous a donné l’impression qu’il a été assassiné expressément. Sur lui, il portait un pagne, il y avait une paire de ciseaux à côté de lui, une somme de 95.000 gnf et 1000 francs cfa. Mais ce qui est paradoxal, la victime ne porte sur lui aucune pièce d’identité et on a vu aucun parent qui s’est présenté à nous pour dire que c’est un membre de sa famille ou de surcroît une simple connaissance à lui. Donc, nous avons remonté nos rapports à qui de droit pour la suite de la procédure », a laissé entendre le médecin legiste.

Sélectionné pour vous :  Procès Oyé Guilavogui : l'affaire renvoyée pour la commission d'office d'avocats en faveur de l'ex ministre

Aux dernières nouvelles, le corps de la victime est pour l’instant entre les mains des autorités locales qui sont à la recherche de ses parents pour son inhumation.

 

Siguiri, Mamadou Koumana Diallo pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...