Sélectionné pour vous :  Récurrence des cas d'accidents en Guinée : Balla Moussa Konaté, ingénieur en ponts et chaussées explique des raisons 

Dr Fodé Oussou au CNRD : « Le 02 octobre n’est pas une fête de l’armée, c’est une fête de l’ensemble des guinéens »

Comme à l’accoutumée, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a tenu son assemblée générale hebdomadaire ce samedi, 07 octobre 2023 au siège du parti à la Minière, dans la commune de Dixinn. Les différentes activités et dispositions prises par le CNRD pour organiser la célébration du 02 octobre ont été largement abordées par le vice-président chargé des affaires juridiques qui a présidé la séance.

Dans son discours de circonstance, Dr Fodé Oussou Fofana a déploré le fait que les festivités marquant l’an 65 de l’indépendance de la Guinée ont été réservées qu’aux forces de défense et de sécurité.

« Le 28 septembre, c’était l’ensemble des guinéens qui se sont mobilisés pour dire non pour qu’on est notre indépendance le 02 octobre. Nous avons été l’un des premiers pays à dire non. Pendant longtemps, les guinéens ont été fiers de son armée. Et l’indépendance du 02 octobre, c’est l’indépendance de l’ensemble des guinéens. Nous avons vu qu’à la rentrée de Kaloum, à partir du 1er jusqu’au lendemain à 15 heure, personne n’était autorisé, en tout cas ceux qui ont des véhicules, ceux qui ont des motos, personne n’était autorisé à rentrer à Kaloum. Les guinéens ont réagi autrement. Les guinéens se sont mobilisés partout dans les quartiers à Conakry et à l’intérieur du pays pour fêter l’indépendance comme pour dire que l’indépendance de la Guinée n’est pas réservée à quelqu’un, mais l’indépendance est réservée à l’ensemble des guinéens. (…) Le 02 octobre n’appartient pas à une autorité, le 02 octobre n’appartient pas aux Forces de défense et de sécurité. Il n’y a pas un guinéen qui n’est pas fier de notre armée, parce que l’histoire de l’armée guinéenne est liée à une histoire de la libération du continent africain. Les guinéens se sont battus, l’armée guinéenne s’est battue pour aller défense tous ces pays africains pour qu’ils aient leur indépendance. Nous avons été fiers et je pense qu’il n’y a pas de raison que nous ne soyons pas fières de notre armée nationale. Mais, le 02 octobre n’est pas une fête de l’armée, c’est une fête de l’ensemble des guinéens. C’est une fête de la République. La fête de l’armée guinéenne, c’est le 1er novembre de chaque année. Donc, il ne faut pas qu’on confond les dates. L’armée a le droit de fêter le 02 octobre comme nous avons le droit de fêter le 02 octobre », a-t-il lancé.

Sélectionné pour vous :  Affaire Dr Mohamed Diané : la Cour ordonne la transmission du dossier à la Cour suprême qui doit se prononcer sur les exceptions

Pour le vice-président de l’UFDG, « ceux qui ont l’idée de fermer Conakry, d’empêcher les citoyens d’aller travailler, ceux qui ont fermé Conakry pour empêcher les malades de recevoir leurs soins, ceux qui ont fermé Conakry pour empêcher les pharmacies, pour empêcher les boutiques, pour empêcher les citoyens de vivre librement, je pense que ça n’a pas été une bonne idée », a-t-il déclaré.

Dr Fodé Oussou Fofana exhorte les autorités de la transition de rectifier le tir l’année prochaine pour amener tous les guinéens à fêter le 02 octobre main dans la main.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...