Sélectionné pour vous :  Manifs en Guinée : les Forces Vives appellent leurs antennes à une mobilisation les 10 et 11 mai dans le grand Conakry

Elhadj Alseny de Haali pular : « il faut investir au Fouta et ainsi aider les jeunes à avoir de l’emploi sur place »

Sans nul doute, c’est un appel pressant que vient de faire le président de la coordination des Foulbhés et Haali Pular. A l’occasion de la célébration de la fête de Tabaski, Elhadj Alseny Barry n’a pas manqué d’interpeller les ressortissants de Fouta. Pour lui, ces derniers doivent se tourner vers cette région pour aider ses résidents.

Dans un message clair, il a tenu à tirer la sonnette d’alarme :

« Je profite également de cette fête de Tabaski pour lancer une fois encore un appel aux ressortissants des villages et villes du Fouta, dépositaires des moyens, de se tourner vers chez eux pour lutter contre la pauvreté et l’exode rural et la migration clandestine. Vous verrez au jour d’aujourd’hui, sur les 100% des migrants guinéens qui meurent dans le désert ou dans la mer, les 80% sont originaires du Fouta. Pourquoi ces jeunes sortent ? C’est parce qu’ils ont des belles voitures, des jolies maisons dans les villes ou dans leurs villages alors qu’ils n’ont pas les moyens. Beaucoup d’autres jeunes qui restent sur place, soit ils consomment la drogue ou l’alcool. Pour lutter contre cela, il faut investir au Fouta et ainsi aider les jeunes à avoir de l’emploi sur place, leur permettant de s’acheter une moto, se construire une maison, etc. Sans quoi, ce n’est pas bon. Le Fouta dispose de suffisamment de ressources naturelles. Et beaucoup de ressortissants du Fouta ont des moyens. Si tout le monde fui le Fouta, la région sera désertée. Alors, j’invite tout le monde à revenir chez soi et investir pour que cette région sorte de la pauvreté », a-t-il lancé au micro de nos confrères de guinéematin.com

Sélectionné pour vous :  Guinée : la FIAST célèbre les 65 ans du discours « historique » de feu Ahmed Sékou Touré

 

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...