Sélectionné pour vous :  Pépé Francis : "Il faut établir un nouveau chronogramme réaliste et raisonnable pour que la Guinée puisse connaître les élections..."

CNT: la Journée internationale de la femme africaine célébrée par les femmes parlementaires

La journée internationale de la femme africaine est célébrée le 31 juillet de chaque année à travers le monde. En Guinée, cette journée a été célébrée cette année par les conseillères du conseil national de la transition. Une occasion de mettre en avant les progrès dans l’émancipation de la femme africaine dans les prises de décisions mondiales et africaines.

La cérémonie a mobilisé presque toutes les femmes conseillères du Conseil national de la transition. Prenant la parole pour la circonstance, la vice-présidence du CNT a tenté de mettre le curseur sur le progrès qu’à connu la couche féminine dans le processus de prises de décisions à l’échelle continentale et internationale.

« Mesdames et messieurs, il est important de rappeler ici que depuis la consécration de la journée internationale de la femme africaine en 1974, d’importants progrès ont été enregistrés tant sur le plan régional, sous-régional et international. Entre autres, on peut mentionner l’adoption du protocole additionnel à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatif aux droits des femmes en Afrique, il y a au aussi à signaler l’adoption de la déclaration solennelle du droit de genre en Afrique par les chefs d’État et du gouvernement des Etats membres de l’Union africaine », a déclaré Hadja Maïmouna Yombouno.

Le thème de cette année a été « Le savoir faire et le potentiel de la femme au service de la mise en œuvre du développement africain ». Et pour le Premier ministre, chef du gouvernement cette journée est d’une portée capitale.

« En vérité, la journée dont on est en train de célébrer aujourd’hui est une journée peu connue en République de Guinée. Pourtant, le 31 juillet 1962 est hautement symbolique dans l’histoire contemporaine de l’Afrique. C’est ce jour qui a vu réunies pour la toute la première fois, les femmes africaines pour accoucher la conférence des femmes africaines », a rappelé Dr Bernard Gomou.

Sélectionné pour vous :  Général Baffoé Camara fait des réclamations au CNRD pour Beyla : "Il faut qu'on ait le goudron et des routes"

A signaler que le président de la transition a été représenté par Antoine Sovogui, conseiller à la présidence en charge des relations avec les institutions républicaines. Dans son intervention, il a salué les femmes parlementaires pour cette initiative « hautement symbolique ».

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...