Sélectionné pour vous :  Liberté de la presse menacée en Guinée : « C’est quelque chose que nous ne devons pas accepter », dit le syndicaliste Amadou Diallo

Emprisonnement, acquittement, interdiction : voici les réquisitions du parquet contre Guidho Foulbhè et cie au TPI de Kaloum 

Le procès dans l’affaire ministère public contre Mamadou Baillo Diallo, alias Guidho Foulbhè et ses six coaccusés s’est poursuivi ce vendredi, 17 mai 2024 devant le Tribunal de première instance de Kaloum. Comme prévu, l’audience du jour a été axée sur les réquisitions et plaidoiries. Ils sont poursuivis pour des faits présumés de « tentative d’attentat de complot contre la République et complicité ».

Dans ses réquisitions, Mamoudou Magassouba, représentant du ministère public dans le dossier est largement revenu sur les faits reprochés à Guidho Foulbhè et compagnie. En ce qui concerne l’infraction « Attentat », le représentant du parquet a indiqué que « les éléments matériels de cette infraction n’existent pas ». Par conséquent, il a demandé au Tribunal de renvoyer les sept accusés des fins de la poursuite pour cette infraction.

Le substitut Mamoudou Magassouba a également sollicité du Tribunal de renvoyer Mamadou Baillo Baldé des fins de la poursuite pour crimes non établis à son égard et prononcer sa mise en liberté, mais aussi de lui restituer tous ses droits.

Pour ce qui est de Alpha Barry et de Mody Sory Barry en fuite, le représentant du ministère public a demandé au Tribunal de les déclarer coupables de complot contre la République de Guinée et de les condamner à 10 ans d’emprisonnement. En outre, il a demandé au Tribunal de décerner un mandat d’arrêt international contre ces deux personnes.

Il a également sollicité de retenir Mamadou Lamarana Guissé Diallo, Alpha Abdoulaye Diallo, Mamadou Sow et Mamadou Baillo Diallo alias Guidho Foulbhè dans les liens de culpabilité et de les déclarer coupables de complot contre la République.

Sélectionné pour vous :  Basket-ball : Les U 16 guinéens champions d'Afrique, triomphalement accueillis à l'aéroport de Conakry

Pour la répression, le substitut du procureur a demandé la condamnation de Guidho Foulbhè à 18 mois d’emprisonnement et de 1 million d’amende et de lui interdire toute publication sur les réseaux sociaux pendant 5 ans.

Par contre, condamner Mamadou Lamarana Guissé Diallo, Alpha Abdoulaye Diallo et Mamadou Sow à 20 mois d’emprisonnement et au paiement de 1 million d’amende.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Tel : 621 28 03 88

Laisser une réponse
Share to...