Sélectionné pour vous :  Me Paul Yomba titille le ministre Charles Wright : « Il a touché au rubicond, aux fruits de l’arbre interdit »

Retour à l’ordre constitutionnel en Guinée : Aboubacar Soumah du SLECG fait une invite au général Doumbouya

Suite à la dissolution du gouvernement guinéen de transition, l’heure est à la formation d’un autre. Alors que la transition dirigée par le général Mamadi Doumbouya doit s’achever fin décembre 2024, la junte au pouvoir est dos-à-dos avec plusieurs acteurs sociopolitiques non des moindres. Aux dires du secrétaire général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), l’homme du coup d’État du 5 septembre 2021 ne doit pas mettre de côté les partis majoritaires.

Interrogé ce mardi, 20 février 2024 par notre rédaction, Aboubacar Soumah a envoyé un message à Mamadi Doumbouya :

« C’est lui qui doit décider de ce qu’il entend faire, c’est un régime militaire, de transition. On a pensé qu’il était venu faire en sorte que les élections soient organisées puis laisser le pouvoir. Les principaux partis politiques n’ont pas été invités dans les débats que nous avons tous suivis. Il n’y a que quelques partis politiques minoritaires qui étaient là, mais les majoritaires ont été écartés. Aujourd’hui, s’il veut que la paix continue dans le pays, il faudrait qu’il invite ces partis politiques majoritaires, qu’ils conjuguent le même verbe ou du moins pour qu’il fasse en sorte que les élections soient organisées sans exclusion. Il peut former son gouvernement en faisant appel à ceux-ci comme il peut ne pas leur faire appel, mais l’essentiel est qu’il puisse organiser les élections conformément à la charte que lui-même établie », nous-a-t-il confié au bout du fil.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

 

 

 

Sélectionné pour vous :  Le syndicat national de taxi moto invite les conducteurs de taxi-moto à observer la grève du mouvement syndical guinéen
Laisser une réponse
Share to...