Sélectionné pour vous :  25ème journée de Ligue 1 Guicopres : Le Horoya sollicite la délocalisation du match à cause de ...

Mamadou Kaly Diallo interpelle le CNRD sur le cas Kassory : « On envoie pas une personne en prison pour détruire la personne »

Après ses avocats, sa famille et ses proches, la situation de l’ancien Premier ministre préoccupe dorénavant des défenseurs des droits humains. Dr Ibrahima Kassory Fofana qui croupit en prison depuis près d’un an maintenant souffre d’une pathologie, selon son médecin traitant qui a récemment comparu à la barre Dr la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF).

Après le passage du médecin de Dr Ibrahima Kassory Fofana qui a confirmé la nécessité de l’évacuer en vue d’obtenir pour lui un traitement adéquat, le responsable du Bureau guinéen de l’organisation démocratie sans violence baïonnette intelligente interpelle l’Etat par rapport à cette situation.

« La loi, c’est la protection de la personne d’abord selon le sens du devoir de l’Etat, la protection de la personne humaine et ses biens. Chaque citoyen dans un Etat de droit est justiciable. Il pourrait être amené à justifier sa gestion surtout par rapport aux commis d’Etat. Maintenant aujourd’hui, si sa situation sanitaire, son état de santé ne lui permet pas de comparaître sereinement, la primauté serait de lui accorder la chance d’aller se soigner et revenir maintenant préparer sa défense et faire face au tribunal. Parce qu’encore une fois, on envoie pas une personne en prison pour détruire la personne, non! », a-t-il indiqué.

Pour ce faire, l’activiste des droits humains demande à l’Etat de faire face à la situation du prisonnier Kassory pour éviter le pire.

« Disons qu’on a des antécédents passés. Il y a le cas du jeune Roger Bamba, paix à son âme, mort en détention sans que justice ne soit rendue. Il y a également le cas de l’ancien président de la CENI, M. Louseny. Compte tenu de tous ces antécédents, quand un détenu tombe malade aujourd’hui et surtout que le médecin atteste qu’il doit bénéficier d’une évacuation sanitaire pour pouvoir bénéficier de traitement adéquat, je pense que l’Etat devrait prendre toutes les dispositions y afférentes pour que l’intéressé puisse bénéficier son droit de santé d’abord avant de faire faire face à la justice », a-t-il plaidé.

Sélectionné pour vous :  Table ronde sur l’eau : la Guinée plaide pour le rehaussement de la participation de la Banque mondiale

Il faut signaler que Dr Ibrahima Kassory Fofana n’est pas le seul dans cette situation. Beaucoup d’anciens collaborateurs du professeur Alpha Condé qui sont en prison, demandent une évacuation sanitaire.

 

Cheick Fantamadi pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...