Sélectionné pour vous :  Des mendiants déguerpis sous le pont de Donka, à Fayçal : « J'ai perdu environ 8 millions de francs guinéens »

Kankan: cette autre mise au point de Julien Yombouno sur le concours des enseignants contractuels pour la fonction publique

En séjour dans la savane guinéenne depuis le début de la semaine pour le lancement officiel des opérations d’enrôlement des fonctionnaires dans la région, le ministre du Travail et de la Fonction Publique a profité de l’occasion pour aborder d’autres sujets. Parmi ces sujets, figure en bonne partie le cas des enseignants contractuels qui continuent de réclamer leur intégration à la fonction publique sans condition.

Pour le ministre Julien Yombouno, le seul moyen d’accéder à la fonction publique reste le concours. Pour la réussite de ces concours qui ne rassurent pas beaucoup de Guinéens, plusieurs mesures sont prises par le département:

« Je ne sais pas ce que vous voulez dire par attente, mais en tout cas le concours sera un concours ouvert à tout le monde. Je l’ai dit, l’essentiel va se dérouler en ligne notamment en ce qui concerne la candidature, la soumission des dossiers, l’analyse préalable, la présélection avant de passer à l’éventuelle opération de concours. Et selon la spécificité de chaque département ministériel. Il se peut par exemple qu’à l’éducation, que le ministère décide parce que ce sont les concours sectoriels beaucoup plus et qui vont aussi être sur la base préfectorale et régionale. Donc, il se peut que le ministère de l’Enseignement Pré-universitaire dise par exemple que nous en plus des épreuves courantes, nous voulons des épreuves pratiques. Je ne sais pas encore une fois ce que vous voulez dire si les contractuels doivent continuer à attendre. Mais en réalité, le concours sera ouvert à tous ceux qui sont dans les limites reconnus par la loi, 18 ans au moins et 45 ans pour plus », a martelé le ministre du Travail et de la Fonction Publique.

Sélectionné pour vous :  Université Gamal Abdel Nasser de Conakry : le recteur brise le silence sur le cas des 35 enseignants assistants « victimes » d’« oppression »

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...