Sélectionné pour vous :  Guinée : un collectif sollicite des poursuites judiciaires contre Jack Woumpack pour ses propos jugés « ethnocentriques »

Enrôlement biométrique des agents de l’Etat: « L’attente principale, c’est de sortir les effectifs réels de la fonction publique » (Julien Yombouno)

Le ministre du Travail et de la Fonction Publique a procédé mercredi, 16 août 2023 au lancement de l’enrôlement biométrique des fonctionnaires et contractuels du pays. Cette opération intervient suite au pré-enrôlement et va se poursuivre progressivement dans les différents départements ministériels, ainsi qu’à l’intérieur du pays.

Pour la circonstance, le ministre Julien Yombouno a fait part de sa volonté d’assainir ce fichier et de le rendre propre pour l’intérêt du peuple de Guinée

« En lançant cette opération de recensement biométrique de tous les agents de l’Etat (fonctionnaires et contractuels), l’attente principale, c’est de sortir les effectifs réels de la fonction publique. Plus tard, le processus permettra sur la base de ces effectifs réels, de déterminer avec exactitude la masse salariale que l’Etat débourse à la fin de chaque mois pour payer les fonctionnaires », a-t-il laissé entendre devant les membres de son cabinet.

Il faut souligner que cette opération obéira aux étapes et aux conditions suivantes : La présence physique de l’agent, la vérification de l’identité de l’agent à travers le récépissé du pré-enrôlement et une pièce d’identité, la prise de vue faciale, la prise de l’iris, la capture de l’empreinte digitale et la signature de l’agent.

Une fois ces étapes terminées selon le service communication et relations publiques du département, « un récépissé sera remis à l’agent pour prouver son enrôlement. Ce document lui permettra d’entrer en possession de sa carte de fonctionnaire après l’opération biométrique », apprend-t-on.

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Position de Bah Oury sur le retour à l'ordre constitutionnel : "C'est égoïste, malheureux et dommage", déplore Foniké Menguè
Laisser une réponse
Share to...