Sélectionné pour vous :  An 2 du CNRD : Le gouverneur de Labé vante le bilan des militaires dans sa région

Est-il vraiment utile de répondre à Mouctar Diallo ? (Par Sékou Koundouno)

Certains diraient qu’il ne mérite aucune réponse puisqu’aux yeux des Guinéens, il ne pèse et ne représente plus rien et que ses déclarations ne visent qu’à lui faire exister politiquement.

Mais des individus malfaisants de son espèce n’ont droit à aucun répit. Quand on analyse les faits, gestes et propos de Mouctar Diallo, on s’aperçoit aisément qu’il comprend lui-même que son avenir – pas seulement politique- est irrémédiablement compromis à l’exception de l’accident du parcours de 2013 où il a fallu se faire remorquer dans les wagons d’un autre parti politique pour se faire élire député.

Aujourd’hui, tous les combattants de la liberté et de la démocratie regrettent d’avoir été associés à des gens comme lui. Des individus qui ne se battaient ni par conviction ni pour l’intérêt général mais qui profitaient de l’engagement citoyen de millions de guinéens pour se faire remarquer et obtenir des postes et avantages.

D’ailleurs, que peut-on attendre d’un individu comme Mouctar Diallo ? Pas grand-chose à mon sens. Une âme en peine, un personnage totalement déboussolé. Il pense que pour rester au-devant de la scène, retrouver la considération qu’il a perdue à jamais et pour mériter la clémence des sympathisants de la nébuleuse CNRD, il faut aller plus loin encore dans l’arrogance, les excès et la démesure dans les propos et même dans les actes orientés sur des acteurs qui ont démontré une posture constante pour leur pays.

Après s’être révélé aux yeux des Guinéens en soutenant cyniquement et honteusement « un troisième mandat illicite » alors même que les dispositions constitutionnelles interdisaient cette aventure dangereuse, Mouctar Diallo, a définitivement perdu le nord.
Cet affabulateur et imposteur en chef, a l’outrecuidance de vomir sur le FNDC alors que les Guinéens vivent aujourd’hui les dérives de la folie de conservation de pouvoir par une cohorte d’individus sans foi, ni éthique, comme du reste Mouctar Diallo.

Sélectionné pour vous :  Condamnation du journaliste Sékou Jamal Pendessa : les groupes Hadafo, Djoma et Évasion dénoncent un recul démocratique en Guinée

Celui qui passait tout son temps à faire la courbette en soutenant et accompagnant un troisième mandat illégal et impopulaire du régime déchu, celui qui a trahi ses propres convictions, n’étonne plus personne. Comme on le dit, le temps permet de révéler la vraie face de tout un chacun. Personne ne peut cacher indéfiniment sa vraie nature.

Rappelons à cet apprenti politicien que le FNDC est une entité qui jouit du respect, de la considération et de l’admiration de tous les citoyens-pro démocratie de Guinée, d’Afrique et du monde.
Il sied de remettre à sa place, Mouctar qui, sans vertus aucune n’hésite pas un seul instant à débiter des contre-vérités tous azimuts.

Le FNDC, en faisant preuve de constance dans son combat, défend des valeurs qui lui sont chevillées au corps, reste indéboulonnable sur ses principes et ne monnaye pas ses convictions au premier venu comme le fait le soldat Mouctar qui semble s’être vendu à bien vil prix.

Ce mercenaire de Mouctar Diallo qui renie tout pour se faire toujours remorquer, ne saurait détruire la crédibilité du FNDC, de ses responsables par des raccourcis, des accusations farfelues et des rafistolages mineurs.

D’ailleurs, la postérité se souviendra du soldat Mouctar comme un nain politicien opportuniste, qui s’attaque à ses alliés d’hier pour faire un clin d’œil aux tenants du pouvoir même diabolique.
L’histoire politique de notre pays retiendra cet homme aux rangs de piètres personnages politique de Guinée connus et reconnus comme des contre-valeurs.

Puisse Dieu sauver l’âme égarée du soldat mercenaire Mouctar ! Amen !

 

SEKOU KOUNDOUNO
RESPONSABLE DES STRATÉGIES ET PLANIFICATION DU FNDC

Laisser une réponse
Share to...