Sélectionné pour vous :  Déguerpissement à la devanture du Stade De Nongo : des habitants des lieux dénoncent le caractère inopiné de l'opération

État du réseau routier guinéen sous CNRD : « A Conakry, nous avons des routes fond de teint », selon Souleymane Souza Konaté

Depuis l’arrivée du Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) au pouvoir, en Guinée, l’on a assisté à l’achèvement de plusieurs chantiers routiers. Si de nombreux observateurs estiment que de gros efforts ont été fournis dans ce secteur, d’autres par contre restent encore sur leur faim. C’est le cas notamment d’un proche de Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

Souleymane Souza Konaté, puisque c’est de lui qu’il s’agit, dépeint un tableau sombre concernant l’état du réseau routier guinéen tant à Conakry qu’à intérieur du pays d’où il vient fraîchement : « Je reviens du Fouta. Partout quand vous y allez, les routes sont totalement défoncées, la ville est totalement oubliée. Je disais aux sages, à l’occasion d’une rencontre, que leurs fils prennent de l’argent avec le CNRD pour venir diffamer et calomnier le président Cellou Dalein Diallo. C’est de leur manquer de respect parce que Pita-Labé par exemple, ça fait 40 kilomètres. Aujourd’hui, vous faites deux heures et demie de route. A l’intérieur du pays, l’État est totalement absent », a-t-il affirmé avant d’enfoncer le clou :

« Les militaires ne pourront pas régler le problème tant que la transition va durer. Ça va créer énormément de problèmes. La transition n’a que deux objectifs fondamentalement. Premièrement, c’est de gérer les affaires courantes. Deuxièmement, c’est d’organiser les élections libres, crédibles et transparentes pour permettre aux Guinéens de choisir l’homme ou la femme capable de conduire leur destinée. Je reviens de l’intérieur du pays et même à Conakry, ce que vous appelez des routes, en une année, vous voyez comment c’est devenu, c’est des routes fond de teint que nous avons à Conakry», a-t-il déploré chez nos confrères de FIM FM.

Sélectionné pour vous :  Marché central de Labé : une sexagénaire venue acheter des marchandises tombe et m€urt sur place 

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

 

 

 

 

Laisser une réponse
Share to...