Sélectionné pour vous :  Glissement du calendrier de la transition en Guinée: "Des discussions en cours pour mettre à jour le chronogramme" (PM Bah Oury)

Faranah : le Gouverneur de la région préside l’ouverture des classes pour les élèves de l’enseignement technique

Comme annoncé par les autorités, les élèves des écoles professionnelles ont repris les cours ce lundi, 9 octobre 2023 sur toute l’étendue du territoire guinéen. A Faranah, c’est le gouverneur de la région qui a donné le coup d’envoi à l’école de santé de Tindö.

Cette cérémonie d’ouverture des classes a connu la présence des autorités régionales, cadres de l’Inspection régionale de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, ainsi que les enseignants et élèves de ladite école.

Devant autorités et élèves, le directeur de cette école de santé de Tindö, Mathias olié, s’est réjoui de la mobilisation pour cette reprise des cours avant d’avertir les absents.

« Je suis très ému parceque l’ouverture a effectivement eu lieu dans mon école. Chez nous ici c’est l’exigence. Celui qui ne suit pas le premier cours et qui ne vient pas le lendemain, l’intéressé sera sanctionné parce que chaque jour, on prend la liste des présents. Nous sommes dans une école de santé humaine. Donc, on n’a pas droit à l’erreur », a-t-il martelé.

De son côté, l’Inspecteur régional de l’enseignement technique et de la formation professionnelle de Faranah, Abdoulaye Camara a laissé entendre que « l’ouverture, ce n’est pas seulement venir ouvrir les salles de classe. On ouvre les classes pour les élèves qui viennent pour apprendre. Les élèves doivent se présenter à l’école dès le premier jour de la rentrée et les cours doivent démarrer le même jour. Toutes les dispositions étant prises, aujourd’hui nous passons pour constater la présence effective des apprenants et les professeurs pour le démarrage effectif des cours », a-t-il indiqué.

Sélectionné pour vous :  Le mouvement syndical prévoit-il d'aller en grève pour contraindre le gouvernement ? "Pour le moment, aucune grève n'est prévue" (Abdoulaye Camara de l'USTG)

Présidant cette cérémonie d’ouverture des classes, le gouverneur de la région administrative de Faranah, Boundouka Condé, a aussi envoyé un message aux apprenants et aux encadreurs.

« Participer au lancement officiel de l’année scolaire de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, il est de mon devoir de leur prodiguer des conseils, leur dire tout ce qui est bon pour leur avancement, leur épanouissement et leur réussite à la fin de l’année. Aux professeurs, j’ai demandé plus de sacrifices. Enseigner quelqu’un, donner le meilleur de soi-même, demande des sacrifices », a fait remarquer le gouverneur.

Parmi les élèves présents pour cette première journée de classe, Oumou Kaba a demandé à ses camarades de reprendre les cours le plus vite possible pour ne rien rater.

« L’ouverture des classes a effectivement eu lieu aujourd’hui. C’est en ce moment là qu’on peut mieux apprendre. Actuellement, les professeurs se donnent à fond pour nous faire comprendre mieux. Souvent, les sujets sont tirés dans la première partie du programme. J’invite mes camarades à venir suivre les cours pour qu’on puisse bénéficier d’une bonne formation », a-t-elle lancé.

 

Faranah, Fanta Lancinet Keita pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...