Sélectionné pour vous :  Déficit budgétaire : la Guinée est endettée à hauteur de 64 000 milliards GNF

Faut-il accélérer le procès du 28 sept après l’« évasion » de Dadis et cie ? : « La justice ne rime pas avec la précipitation » (Me Lanciné Sylla)

Les évènements survenus à la maison centrale de Conakry samedi, 4 novembre 2023, font couler beaucoup d’encre et de salive en Guinée. Le capitaine Moussa Dadis Camara, les colonels Moussa Tiegboro Camara, Claude Pivi et Blaise Goumou ont été sortis de prison par un groupe d’hommes armés avant que trois d’entre eux ne soient repris et reconduits en prison, quelques heures après. D’ores-et-déjà, plusieurs observateurs estiment que le procès du 28 septembre dans lequel ces derniers sont accusés doit être accéléré dorénavant.

Un avis que ne partage pas l’avocat du commandant Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba, ancien aide de camp du capitaine Moussa Dadis Camara. A en croire Me Lanciné Sylla, il ne faut pas aller vite en besogne :

« La justice ne rime pas avec la précipitation. Il faut prendre tout le temps pour que les faits soient examinés et avec toute la sérénité requise. C’est à ce prix que nous pouvons avoir une meilleure justice. Parce que si l’on se précipite et que l’on n’examine pas les faits dans toute leur plénitude, il est possible que le procès débouche sur une erreur judiciaire, ce que personne ne souhaite. Dans cette affaire, les enquêtes n’ont pas été minutieusement menées pour ne pas dire qu’il n’y a presque pas eu d’enquêtes préliminaires devant le pool des juges d’instruction », a-t-il martelé chez nos confrères de Djoma TV.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

 

 

 

Sélectionné pour vous :  Déficit budgétaire : la Guinée est endettée à hauteur de 64 000 milliards GNF
Laisser une réponse
Share to...