Sélectionné pour vous :  Fête internationale du travail : l'ex président Alpha Condé envoie une pique au CNRD

Fête du Travail : le syndicaliste Abdoulaye Sow plaide pour le respect de la liberté syndicale en Guinée

L’humanité célèbre ce mercredi, 01 mai la journée internationale du travail. En Guinée, c’est une occasion pour les syndicalistes de se faire voix. A l’occasion de la célébration de cette journée, plusieurs syndicalistes ont saisi l’opportunité pour faire des plaidoyers pour le respect de la liberté syndicale en République de Guinée. C’est le cas du secrétaire général de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée.

Pourquoi mettre un syndicaliste en prison alors qu’il est défenseur des travailleurs? C’est la question que se pose Abdoulaye Sow. Ce, à cause des récentes poursuites judiciaires dont certains syndicalistes font face. C’est le cas par exemple du secrétaire général du syndicat des professionnels de la presse de Guinée, Sékou Jamal Pendessa qui a récemment passé plusieurs semaines en prison. Et, Abdoulaye Sow profite de cette fête du Travail pour plaider qu’il n’y ait plus jamais ça dans notre pays.

« Nous ne voulons plus entendre qu’un syndicaliste a été mis en prison. Le syndicaliste n’est pas un ennemi du gouvernement, non un ennemi du peuple. Un syndicaliste défend le travail et les travailleurs. Il est dans son rôle, pourquoi le mettre en prison ? Cela est inacceptable. Nous disons, plus jamais ça en République de Guinée et nous disons à l’occasion de cette fête du travail qui consacre l’ouvrier à travers le monde qui est célébré partout dans le monde que la Guinée puisse inverser les choses », a-t-il plaidé.

Ce responsable syndical qui fait la promotion du respect de la liberté syndicale exige également aux autorités actuelles la lavée des restrictions imposées aux médias en Guinée.

Sélectionné pour vous :  L'interdiction de vente de carburant dans les bidons révolte les pêcheurs de Kaporo : "Ils ont interdit l'accès au Port à tous les administrateurs" (source)

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...