Sélectionné pour vous :  Crise au sein de la Fédération guinéenne de football: ces propositions de solutions du consultant sportif, Thierno Saïdou Diakité

Gouvernance du CNRD : Nadia Nahman (UFDG) dénonce la répétition des erreurs du passé et met en garde la junte

A son arrivée au pouvoir en septembre 2021, le président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya a prononcé un discours qui donnait de l’espoir aux Guinéens, particulièrement aux acteurs sociopolitiques. Deux ans après, ces politiques dénoncent le non-respect des engagements du locataire du Palais Mohamed V et la répétition des erreurs du passé commises par les différents régimes qui se sont succédé.

Pour légitimer son putsch du 5 septembre 2021, rappelle le chef du cabinet de Cellou Dalein Diallo, le Chef de la junte guinéenne, Mamadi Doumbouya, affirmait : « L’instrumentalisation des institutions républicaines, de la justice, le piétinement des droits des citoyens, l’irrespect des principes démocratiques, la politisation à outrance de l’administration publique, la gabegie financière, la pauvreté et la corruption endémique, ont amené l’armée guinéenne, à travers le Comité National du Rassemblement et du Développement (CNRD), à prendre ses responsabilités ».

Depuis, dénonce Nadia Nahman, « les erreurs du passé, qu’il s’était engagé à ne plus reproduire, ont plus que jamais droit de cité : répression et corruption, manifestations interdites, liberté de presse entravée, refus de déclaration de patrimoine, malversations financières, hyper présidentialisation du régime, violation systématique de la Charte de la transition imposée aux Guinéens…. », a-t-elle déploré.

Dans sa sortie, la cheffe de cabinet du président de l’UFDG prévient qu’aucun régime ne peut gouverner avec la force des armes.

« D’autres avant le CNRD ont fait le pari de gouverner en s’appuyant uniquement sur la force des armes et le prix à payer fut celui de la déchéance humaine. Aucune porte de sortie honorable n’est à envisager dans la persistance de cette folie liberticide », a martelé Nadia Nahman.

Sélectionné pour vous :  Renversement d'Ali Bongo au Gabon : « Nous n'avons jamais apprécié les Coups d'État mais...», réagit le PDG-RDA Guinée

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...