Sélectionné pour vous :  Interdiction de sortie du territoire de 34 DAAF : « C'est un réveil un peu tardif de la part des autorités », estime Oumar Kana Diallo

15 nouveaux ministres dans le nouveau gouvernement : « Globalement, on peut féliciter le président de la République>>, dixit Pépé Francis Haba 

Plusieurs semaines après la dissolution de l’ancien gouvernement dirigé par Dr. Bernard Gomou, le nouveau gouvernement à sa tête Amadou Oury Bah est enfin connu. 15 nouveaux visages et 14 anciens reconduits. Chose que Pépé Francis Haba trouve normale.

Pour le président de l’UGDD, les anciens ministres qui ont été reconduits ont certainement accompli leurs premières missions. Et c’est pourquoi dit-il, ils ont encore bénéficié de la confiance du chef de l’Etat.

<< Les ministres qui n’ont pas été reconduits, n’ont pas certainement accompli la mission pour laquelle ils ont été préalablement nommés. Celles et ceux qui ont été reconduits, je pense qu’ils méritent encore que le chef de l’Etat leur fasse confiance>>, a-t-il dit d’entrée.

De poursuivre, Pépé Francis Haba indique également que les nouveaux qui sont au nombre de 15 sont la plus part des cadres connus et avertis. Il estime qu’à travers ces différents choix, l’administration peut bel et bien avoir son nouveau souffle.

<< Le fait de nommer 15 nouveaux cadres, cela veut dire qu’il veut redynamiser l’action gouvernementale, il veut améliorer la gouvernance de l’Etat. Je pense que globalement, on peut féliciter le président de la République, parce qu’on voulait des cadres guinéens de bonne moralité, on voudrait des gens pétris d’expérience et je pense que nous avons été servis. Je pense que le président de la République a donné un nouveau souffle. Parce que le gouvernement Gomou était un peu essoufflé. Il y avait des bisbilles entre les ministres et sans solidarité entre les membres d’un gouvernement, les objectifs ne peuvent pas être atteints. 29 cadres guinéens qui sont nommés, on peut simplement attendre pour évaluer ces ministres en fonction des tâches que chacun aura à faire sur le terrain>>, a-t-il indiqué.

Sélectionné pour vous :  Non-respect du protocole d'accord par le gouvernement: la coordination des enseignants contractuels menace de déclencher une grève générale

Par ailleurs, cet acteur politique au nom de son parti, attend beaucoup de ce gouvernement et de son premier ministre.

<< C’est un politique, un ancien combattant des droits de l’homme, Bah Oury qui est à la tête de ce gouvernement. Il connaît l’administration guinéenne pour avoir été ministre, il connaît les difficultés dont sont confrontés les Guinéens, il connaît les difficultés auxquelles sont confrontés les acteurs politiques. Nous attendons à ce que le premier ministre redynamise le cadre de dialogue, nous attendons que les décisions majeures avant qu’elles ne soient prises, soient partagées avec les acteurs politiques et discutées afin de trouver un accord de façon à ce que la cité soit apaisée jusqu’à la fin de la transition. Nous attendons aussi à ces ministres là que le panier de la ménagère qui ces derniers temps s’est détérioré, soit amélioré, nous attendons la bonne gouvernance, nous attendons à ce que la lutte contre la corruption continue, à ce que la lutte contre l’enrichissement illicite continue, nous attendons à ce que l’administration soit beaucoup plus compétitive et nous attendons enfin que ce gouvernement Bah Oury soit tourné vers l’organisation des élections locales, législatives et présidentielles>>, a-t-il lancé.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...