Sélectionné pour vous :  Qualifications JO U23 Dames : Le Ghana étrille la Guinée à domicile (0-3)

Grogne des magistrats : l’OGDH préoccupée par l’affaire, demande à Charles Wright de trouver solution dans les meilleurs délais

Le bras de fer entre le ministre de la Justice Alphonse Charles Wright et l’association des magistrats de Guinée préoccupe les activistes des droits de l’homme et autres acteurs du secteur. C’est le cas de l’organisation guinéenne des droits de l’homme et du citoyen qui s’invite dans le débat à travers son chargé de communication.

Cela fait environ plus d’une semaine depuis que l’AMG a demandé à une cessation des activités dans les cours et tribunaux sur toute l’étendue du territoire guinéen. Ce, pour riposter contre la décision du ministre de la justice et des droits de l’homme suspendant deux magistrats près le tribunal de première instance de Labé. Alseny Sall, le chargé de communication de l’OGDH que nous avons interrogé ce vendredi, 25 août, 2023 pour la circonstance, exprime leur préoccupation.

<<C’est avec beaucoup de preoccupations que nous suivons cette situation car vous n’êtes pas  sans savoir que cela a entrainé un arrêt des activités dans les cours et tribunaux alors qu’il y avait des dossiers programmés pour être juger concernant notamment des personnes presumées innoncentes qui sont en detention>>, a-t-il mentionné.

Pour ce défenseur des droits de l’homme, les conséquences de cette grogne sont préjudiciables pour toutes les personnes dont les dossiers sont programmés pour être juger pendant cette période. Ainsi, <<pour éviter que cette situation qui porte préjudice aux droits et libertés des citoyens ne perdure, nous demandons au ministre de la justice qui est en même temps ministre des droits de l’homme d’oeuvrer pour que cette situation soit reglée dans les meilleurs délais>>, a-t-il lancé.

Sélectionné pour vous :  La Cour de justice de la CEDEAO ordonne la libération de Kassory et cie, l'État guinéen condamné à les dédommager 

A rappeler que les magistrats suspendus par le ministre Charles Wright sont le juge près le TPI de Labé et le substitut du procureur de la même juridiction.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...