Sélectionné pour vous :  Arrestation à Siguiri de Mamady Hamana Kanté, PDG de GMAC : ces précisions du procureur Amadou Kindy Baldé

Guinée : Après le secteur pharmaceutique, le ministre de la santé va « fermer toutes les cliniques qui ne seront pas dans les normes » 

Après le secteur pharmaceutique, notamment la vente des produits de santé par des non professionnels, Dr Oumar Diouhé Bah annonce la fermeture très prochaine de toutes les cliniques clandestines qui ne répondent pas aux normes. Il l’a fait savoir ce mardi à l’occasion d’une rencontre qu’il a eue avec le Réseau National des Structures Sanitaires Privées Associatives et Confessionnelles.

Dans son discours de circonstance, le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique a invité les membres du Réseau à se donner la main pour assainir le secteur de la santé.

« L’hôpital ne doit pas être considéré comme une source de revenu. Je réitère que la vie doit être sacralisée », a rappelé une nouvelle fois Dr Oumar Diouhé Bah avant d’inviter ses visiteurs à travailler avec les services du département pour rationaliser le système.

Par la suite, le ministre de la santé et de l’hygiène publique prévient les détenteurs de cliniques clandestines. Il promet d’engager une bataille sans merci contre ces structures qui ne répondent pas aux normes.

« C’est le bon moment de changer. Après l’assainissement du secteur pharmaceutique, nous allons nous attaquer aux cliniques. Toutes les structures qui ne seront pas dans les normes seront fermées. Et il y aura une loi qui va protéger les patients. Et nous ne reculerons pas », rapporte la cellule de communication du ministère de la santé.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Bano Sow de l'UFDG prévient : « Dès la fin des examens et du pèlerinage, nous allons reprendre les manifestations...»
Laisser une réponse
Share to...