Sélectionné pour vous :  Lounceny Fall sur un possible glissement de la transition : "Le Premier ministre a été imprudent de faire une telle déclaration"

Guinée forestière : 300 porcs géniteurs de race améliorée pour le secteur

Pour booster l’élevage en Guinée, le département de tutelle active les voyants verts dans tous les secteurs. Après l’importation d’une espèce bovine améliorée il y a quelques semaines, 300 porcs géniteurs viennent d’être réceptionnés à N’zérékoré. Provenant de la Côte d’Ivoire, ils sont destinés aux éleveurs de la région forestière. Les frais d’acquisition sont subventionnés par l’État guinéen à hauteur de 60%.

« Monsieur le Ministre Mamaoudou Nagnalen Barry s’est lancé dans la modernisation du secteur de l’élevage d’une manière générale dans toutes les filières. Ce qui se traduit par l’importation des races améliorées et aujourd’hui, nous à N’zérékoré pour réceptionner un lot de 300 porcs de race exotique en provenance de la Côte d’Ivoire. C’est non seulement pour booster la production animale mais aussi pour développer la productivité du secteur », a fait savoir la directrice nationale des productions animales.

3 truies et un verrat pour chaque bénéficiaire avec une subvention de 60%, c’est l’appui du ministère de l’agriculture et de l’élevage au secteur de la porcherie en Guinée forestière.

« Ça, c’est une variété améliorée qui va donc substantiellement booster la production. Ce qui est une joie parce que vous savez que la Guinée forestière est une zone d’élevage de porc par excellence en République de Guinée », s’est réjoui Amara Camara, Secrétaire général chargé des affaires administratives de N’zérékoré.

En provenance de la Côte d’Ivoire, ces bêtes sont destinées aux éleveurs de la région forestière. Caractérisée par une mise bas allant de 12 à 16 porcins, l’introduction de cette race exotique devrait permettre de stimuler la croissance économique de la région, selon Marie Koulémou, éleveuse de porc à N’zérékoré.

Sélectionné pour vous :  Interdiction d’exportation du riz par l’Inde : les assurances du ministre guinéen de l’Agriculture, Mamadou Nagnalen Barry

« Le porc que nous élevions ici, ce n’était pas de la bonne qualité. Tu peux nourrir certains porcs 6 mois jusqu’à un an, tu vas le voir toujours petit, on dirait qu’il a deux mois. Donc, pour moi, cet appui va changer ma vie. Je remercie le gouvernement et je remercie le Président Doumbouya », a-t-elle lancé.

Pour cette première phase, 75 éleveurs des préfectures de N’zérékoré, Beyla, Lola et Macenta seront touchés.

 

N’zérékoré, Lanceï Naboun pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...