Sélectionné pour vous :  Kankan : Après Ousmane M’bia Kaba, 5 autres meneurs de la manif contre le courant recherchés par les autorités (source)

Guinée : la MAOG appelle les syndicalistes à suspendre le mot d’ordre de grève jusqu’à la mise en place du prochain gouvernement

Après avoir dressé son constat sur la première journée de la grève générale et illimitée enclenchée par les syndicalistes, une journée qui a d’ailleurs été satisfaisante selon elle pour le mouvement syndical, la MAOG demande à suspendre ce mouvement de colère. A travers une déclaration faite ce mardi, 27 février, 2024, la maison des associations et ONG de Guinée, a fait savoir sa préoccupation pour la préservation de la quiétude sociale dans le pays.

La grève déclenchée depuis ce 26 février par les centrales syndicales impacte les activités économiques du pays, notamment le commerce et les banques, perturbe le transport routier et ferroviaire et provoque une paralysie générale sur les services sanitaires. Cette situation semble assez préoccupante aux yeux de la maison des associations et ONG de Guinée. C’est pourquoi son coordinateur général, formule des recommandations à l’endroit des initiateurs.

<<Aux Organisations Syndicales: nous recommandons:
La suspension du mot d’ordre de grève jusqu’à la mise en place du nouveau gouvernement afin de permettre aux syndicalistes de discuter avec les véritables interlocuteurs, d’accepter la main tendue du gouvernement dans l’ouverture des couloirs de négociation; Expliquer clairement à la population la notion de grève (qui ne veut forcement pas dire les manifestations de rue)>>, sollicite Alpha Bayo qui profite de l’occasion pour demander à toutes les parties prenantes de privilégier le dialogue pour une sortie immédiate de cette crise.

<<La Maison des Associations et ONG de Guinée MAOG, soucieuse pour la préservation de la quiétude sociale et la promotion de l’état de droit et libertés fondamentales, lance un appel pressent à toutes les parties prenantes d’accepter de venir discuter en guinéen en vue de trouver une issue favorable à cette crise qui secoue notre pays>>, a-t-il lancé.

Sélectionné pour vous :  Guinée : Après le site de l'aéroport, celui de l'Office de régulation des agences de sécurité aussi piraté par Anonymous

Par ailleurs, la MAOG exige l’ouverture d’une enquête indépendante sur les cas de mort enregistrés dans la première journée de cette grève générale illimitée. Ce, afin d’identifier les auteurs du crime, les juger et condamner à la hauteur de leurs forfaitures.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...