Sélectionné pour vous :  Labé : pour faute d'imprimante, la confection des extraits de naissance biométriques à l'arrêt

Siguiri : affrontements entre élèves du public et ceux du privé (raisons)

Décidément, le mot d’ordre de grève générale et illimitée déclenchée par le mouvement syndical lundi, 26 février 2024, est en train d’être suivi à la lettre dans la préfecture de Siguiri. Dans la matinée de ce mardi, 27 février 2024, plusieurs élèves issus des établissements publics se sont rendus dans des écoles privées pour aller s’en prendre à leurs collègues des établissements privés.
Selon nos informations recueillies sur place, ces écoliers des établissements publics déplorent l’absence totale des professeurs dans les écoles publiques depuis que la grève a commencé. Cependant, apprend-on, ces mêmes enseignants se seraient rendus dans les écoles privées pour enseigner et c’est cette situation qui a attisé leur colère .
Rencontré sur les lieux, le principal organisateur de ce mouvement qui a requis l’anonymat, sans passer par le dos de la cuillère, a expliqué la raison de leur manifestation : « Nous avons tenu à manifester aujourd’hui dans le but de mettre aux arrêts les cours dans les établissements privés qui, jusque-là, continuaient à étudier pourtant ils sont pas mieux que nous. Alors pourquoi ceux-ci continuaient à étudier ? Est-ce c’est par ce qu’ils sont plus valeureux ou plus important que nous ? Je pense que non, car nous sommes tous des élèves guinéens. Si nous n’étudions pas, ils ne devraient aussi étudier. Et puis ce qui est paradoxal dans tout ça, c’est que ce sont les même professeurs que nous partageons ensemble et qui refusent de venir nous enseigner parce que c’est la grève mais pourtant ils partent enseigner dans ces établissements privés. Et ça, nous ne tolérons plus jamais un tel agissement envers nous. Aujourd’hui, c’était qu’une simple alerte que nous lançons, car on a rien cassé et on a fait qu’empêcher les cours pour chasser les élèves, cependant la prochaine fois qu’ils vont tenter d’enseigner dans ces écoles, on va détruire tout », a-t-il prévenu.

Sélectionné pour vous :  La Mairie de Kankan interdit la divagation des animaux dans la ville: "Les animaux qui vont être pris seront mis à la disposition de la justice"

Aux dernières nouvelles, les manifestants ont été dispersés par des forces de l’ordre à coup de gaz lacrymogène, et les cours sont pour le l’instant arrêtés dans tous les établissements scolaires publics et privés de Siguiri. Les autorités préfectorales de l’éducation quant à elles, gardent toujours le silence par rapport à cette manifestation des élèves.

Affaire à suivre !

 

Siguiri, Mamadou Koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...