Sélectionné pour vous :  Proposition d’aménagement des 3 ministères de l’enseignement en un grand ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur (Par Souleymane Kourouma)

Guinée Télécom toujours pas lancé : « Stratégiquement, il n’est pas rentable qu’on lance Guinée Télécom en tant que société de téléphonie », dit un spécialiste

Annoncé depuis janvier 2023 par le ministre des Postes, Télécommunications et de l’Économie Numérique, le lancement de Guinée Télécom, l’opérateur de téléphonie national acquéreur des actifs de l’ancien Sotelgui, n’est toujours pas effectif. Cette situation amène des observateurs à douter de la volonté politique des autorités à réaliser ce projet.

Interrogé ce mardi, 12 décembre 2023 par un journaliste de Siaminfos.com sur le sujet, Mamadi Kaba, consultant et spécialiste des questions liées aux télécommunications et de l’économie numérique, a estimé que la volonté politique des autorités manque considérablement.

« On a décaissé de l’argent et cet argent n’a pas été utilisé à bon escient. Il y a eu plus de 30 milliards au temps du CNRD qui ont été déboursés, mais il n’ont pas utilisé à bon escient, on ne sait même pas où est-ce que l’argent est allé. En plus de ça, ils n’ont pas de stratégies, ils n’ont pas d’approche, ils n’ont pas de méthodologie pour pouvoir lancer cette société. Je pense que la volonté politique y manque considérablement et en plus de cette volonté politique, je pense que c’est le cadet des soucis actuellement de celui qui est ministre des Postes et Télécommunications. C’est le cadet de ses soucis, il passe son temps à faire autre chose », a-t-il déploré.

Par ailleurs, ce spécialiste en NTIC pense qu’il serait pratiquement impossible et même non rentable de lancer Guinée Télécom en tant que société de téléphonie, car dit-il, le marché est presque saturé. A cela s’ajoute l’aspect financier que requiert la réalisation d’un tel projet.

« Il va être pratiquement impossible de lancer Guinée Télécom en tant que société de téléphonie, parce que le marché de la téléphonie est presque fermé avec trois opérateurs mais un seul opérateur qui est très très dominant, qui a près de 70% des parts du marché par moment; du coup stratégiquement, il n’est même pas rentable qu’on lance Guinée Télécom en tant que société de téléphonie. Où est-ce qu’on va enlever la ressource financière, parce que pour relancer une société de téléphonie ça demande assez de ressources. En plus des infrastructures, il faut un montant conséquent pour pouvoir mettre en place l’équipe de management, il faut mettre en place l’équipe technique. Donc, ça demande énormément d’argent, pas moins de 100 millions de dollars. A ce stade là où est-ce que la Guinée va enlever ce montant ? », se demande t-il.

Sélectionné pour vous :  Siguiri : la jeunesse frappée de plein fouet par le chômage

Mais par contre, dit Mamadi Kaba, « il y a une solution qui est possible : ce qu’on lance la société en tant que fournisseur d’accès à internet parce que le marché est ouvert, il est vague. Aujourd’hui, les populations commencent à demander plus en plus d’internet dans leurs foyers, chacun veut avoir son Wifi stable chez lui pour pouvoir travailler ou pour pouvoir faire autre chose. Donc aujourd’hui, ce champ est vaste, il y a de l’opportunité et je pense qu’on peut saisir cette opportunité pour pouvoir investir et lancer Guinée Télécom en tant que fournisseur d’accès à internet, mais aller surtout sur de la Fibre optique, c’est-à-dire apporter de l’intérêt dans nos foyers via la Fibre optique. Je pense que là c’est possible. Avec ça plus la volonté politique et une stratégie de ressources financières, une stratégie technique de lancement, il y a de l’espoir », a lancé le consulat en NTIC.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...