Sélectionné pour vous :  Justice : Dian Bora Diallo promu procureur général près la Cour d'appel de Kankan

Ibrahima Diallo du FNDC révèle : « C’est impossible même en 3 ans de trouver un fichier issu du RAVEC »

Dans le but de faciliter le retour à l’ordre constitutionnel, la junte guinéenne dirigée par le colonel Mamadi Doumbouya, a établi un certain nombre de programmes. Parmi lesquels, figure le recensement administratif à vocation d’état civil (RAVEC). Aux yeux de bon nombre d’acteurs sociopolitiques comme le responsable des opérations du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), il s’avère « impossible » d’avoir un fichier électoral fiable issu du RAVEC en moins de 3 ans.

Là-dessus, Ibrahima Diallo estime que les partenaires techniques et financiers sont prets à mettre la main à la poche pour financer ce programme :

« Il y a les Nations-Unies qui souhaitent accompagner la Guinée dans le cadre de l organisation des élections. Mais pour cela, il faut que les autorités guinéennes puissent revoir le chronogramme de la transition notamment ce volet RAVEC qui constitue aujourd hui un poids lourd qui empechera la Guinée. Je peux rassurer que dans les échanges, les partenaires sont prêts à financer le RAVEC dans la durée mais que cela ne soit pas un blocus pour le retour à l’ordre constitutionnel. On organise les élections pour que les acteurs politiques puissent candidater. Donc, si les gens sont d’ accord avec le processus là, pourquoi aller s’endetter en disant que c’est le RAVEC alors qu ils savent eux-memes que c’est impossible même en 3 ans de trouver un fichier issu du RAVEC », a-t-il laissé entendre chez nos confrères de Djoma TV.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Siguiri : des femmes du grand marché Djoliba soutiennent la grève illimitée du Mouvement syndical guinéen
Laisser une réponse
Share to...