Sélectionné pour vous :  Examens nationaux : L'emploi du temps de l'examen de fin d'études élémentaires connu

Les enseignants contractuels décidés de passer à la vitesse supérieure: « Nous allons reprendre les sit-in dans toutes les préfectures »

Les enseignants contractuels ne capitulent toujours pas. Pas question de reprendre les cours dans les préfectures si les 9 mois d’arriérés de salaire ne sont pas payés. C’est le mot d’ordre réitéré par le président du collectif des enseignants professionnels que nous avons interrogé ce vendredi, 06 octobre 2023. Moussa Doré a profité de l’occasion pour mettre en garde ses camarades qui tenteraient de violer ce mot d’ordre.

Selon Moussa Doré, si rien n’est fait par le gouvernement d’ici le lundi prochain, ils vont reprendre les sit-in pour se faire entendre.

« On a demandé à tous les contractuels de rester à la maison jusqu’à nouvel ordre. Tant que l’État ne paie pas nos arriérés, personne n’ira en classe. Et nous avons décidé que si rien n’est fait, à partir du vendredi, nous allons faire des communiqués, les partager dans tous les médias, les déposer au ministère de l’Enseignement Pré-universitaire et au MATD pour leur dire qu’à partir du lundi, nous allons reprendre les sit-in dans toutes les préfectures », a-t-il lancé tout en mettant en garde les contractuels qui tenteraient de passer outre la décision de boycotter les cours.

« Nous avons la liste des contractuels, quiconque tenterait de désobéir au mot d’ordre parmi nous, son nom sera enlevé sur la liste, le message est clair. Toute personne qui tenterait d’aller en classe sera considérée comme un infiltré parmi nous et son nom sera supprimé sur notre liste », martèle Moussa Doré.

Au-delà du paiement des arriérés de salaire, ces enseignants contractuels exigent aussi leur intégration sans condition à la fonction publique.

Sélectionné pour vous :  Élimination du Syli de Guinée de la CAN 2023 : l’ex président Alpha Condé demande aux Guinéens de garder un accueil "Chaleureux" à l'équipe

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...