Sélectionné pour vous :  CAN 2023 : Voici la liste des 30 arbitres sélectionnés par la CAF, aucun Guinéen n'y figure 

Inondation à Siguiri : le préfet pointe du doigt la construction anarchique des maisons

La pluie diluvienne s’est abattue sur la ville de Siguiri dans la nuit du jeudi à vendredi 11 août 2023 a causé d’énormes dégâts matériels mais aussi des pertes en vies humaines. Selon nos informations, deux personnes ont trouvé la mort suite à cette inondation. Il s’agit d’une fillette de quatre ans dont le corps a été repêché au quartier Siguirikoura 2 et un autre cas au quartier Fodela.


Informé de la situation, le préfet de Siguiri le Docteur Mouramani Cissé entouré de ses cadres préfectoraux a sillonné tous les 16 quartiers de la commune urbaine de Siguiri pour toucher du doigt la réalité.
Prenant la parole, le premier magistrat de la préfecture de Siguiri a pointé un doigt accusateur à la construction anarchique des habitations. Une situation qui, selon lui, est aujourd’hui source d’inondation dans sa juridiction.


 »Nous avons été très tôt ce matin jusqu’au soir en train de faire le constat. J’ai passé plusieurs heures avec tous mes cadres préfectoraux en train de sillonner les 16 quartiers de la commune urbaine de Siguiri. Je comprends aujourd’hui que la construction anarchique des habitations est présentement la cause réelle de nos malheurs pendant la saison des pluies. À cela, s’ajoute le non achèvement des petits ponts qui sont entre les quartiers et également le non achèvement des maisons. C’est à Siguiri on peut voir un citoyen qui a eu de l’argent, il part acheter un bas-fond pour en faire des habitations. Il peut se permettre de construire de grandes maisons dans ce bas-fond pour y vivre. Et quand il y a inondation, c’est obligatoire qu’il en tire des conséquences. Nous allons dans les jours qui suivent chercher des solutions durables, voire même définitives à ces genres de situation. En attendant, je compatis à la douleur des sinistrés et je souhaite que ces genres de situations soient évités dans l’avenir pour le bonheur de tous », a laissé entendre le préfet.

Sélectionné pour vous :  Bouré Boukaria (Siguiri ): un jeune orpailleur de 27 ans tué par un inconnu, à l'aide d'une arme PMAK


Aux dernières nouvelles, le service de la croix rouge Préfectorale dénombre plus d’une soixantaine de maisons touchées, des dégâts matériels importants enregistrés et deux cas de mort.

 

Siguiri, Mamadou Koumana Diallo pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...