Sélectionné pour vous :  Production de bétail: ce que le ministre guinéen de l'Agriculture, Mamoudou Nagnalen Barry compte faire

Intervention militaire de la CEDEAO au Niger : « Nous sommes prêts à intervenir dès que l’ordre nous parviendra », promet l’armée nigériane

Depuis l’éviction du président Mohamed Bazoum du pouvoir, l’étau se resserre de plus en plus autour de la junte nigérienne. En dépit des sanctions prises ça et là contre les putschistes, l’intervention militaire de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), est une option envisagée. Alors que l’institution sous-régionale est dirigée aujourd’hui par le président nigérian Bola Tinubu, son armée vient de hausser le ton.

En effet, le chef des armées du Nigeria, le Général Christopher Musa, a laissé entendre en début de semaine que ses hommes n’attendent que l’ordre de la CEDEAO pour agir :

«Comme vous l’avez entendu du président, si les problèmes persistent, des mesures seront prises. Il a clairement indiqué que le recours à la prise de pouvoir par les militaires ne sera pas toléré, car c’est inacceptable. Nous sommes fermement attachés à la défense de la démocratie et nous continuerons à le faire. Nous agirons conformément aux directives du président, et nous sommes prêts à intervenir dès que l’ordre nous parviendra. Nous sommes convaincus de notre succès et nous ne leur laisserons aucune chance de réussir leur entreprise », a-t-il prévenu.

Par ailleurs, il faut noter que la junte nigérienne bénéficie déjà du soutien de trois pays dirigés également par des militaires. Il s’agit de la Guinée, du Mali et du Burkina Faso.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Production de bétail: ce que le ministre guinéen de l'Agriculture, Mamoudou Nagnalen Barry compte faire
Laisser une réponse
Share to...