Sélectionné pour vous :  Bogola Haba descend Alpha, Cellou et Sidya : « Ils veulent conserver le statut quo pour ne pas que la refondation ait lieu »

Journée d’assainissement à Matam : le ministre des Infrastructures et des Travaux Publics coordonne l’opération

Tôt ce samedi, 2 septembre 2023, le ministre des Infrastructures et des Travaux Publics ainsi que les autorités communales de Matam, étaient sur le terrain. C’était dans le cadre de la journée civique d’assainissement qui se tient le premier samedi de chaque mois à travers tout le pays.

Munis de tractopelle, des camions benne, l’équipe a débarrassé plusieurs points noirs de la commune de Matam:

« Nous sommes là aujourd’hui avec les collègues du gouvernement auprès des autorités communales de Matam, des populations, des PME, de toutes les bonnes volontés pour les accompagner parce que chacun doit comprendre que l’assainissement, c’est un devoir citoyen, c’est une responsabilité personnelle, c’est une responsabilité citoyenne d’assainir. Le gouvernement vient en appui pour impulser mais chacun doit considérer que c’est un devoir que nous avons d’assainir toujours. Nous ne pouvons pas continuer à investir des milliards pour réaliser des voiries si elles ne sont pas protégées, c’est pas une bonne chose. C’est pourquoi il est important de protéger, de préserver. C’est important de maintenir en état les voiries qui ont été réalisées partout en Guinée », a conseillé le ministre des Infrastructures et des Travaux publics.

Par ailleurs, Gando Barry a dévoilé le projet de son département. Celui d’éviter à ce que les ordures soient déversées dans les caniveaux :

« Aujourd’hui, au ministère des Infrastructures et des Travaux Publics, nous travaillons sur un programme de zéro caniveau ouvert. Parce que c’est lorsque les caniveaux sont ouverts qu’il y a la tentation à jeter des ordures. Le deuxième axe, c’est la sensibilisation auprès des populations avec les autorités communales, les PME bref avec toutes les parties prenantes pour assainir davantage notre environnement, sensibiliser la population pour que chaque citoyen comprenne qu’il y a des poubelles, qu’il y a des bacs à ordures. Aujourd’hui, la politique du gouvernement, c’est de faciliter l’abonnement aux PME de pré-collecte, c’est de faciliter l’assainissement pour éviter que les caniveaux soient bouchés », a-t-il laissé entendre.

Sélectionné pour vous :  Réclamations du mouvement syndical guinéen : « Si on ne nous écoute, nous avons une arme qu’on…» (Aboubacar Soumah)

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...