Sélectionné pour vous :  Bogola Haba sur le décès de ‘’Sans loi’’ : « La transition guinéenne perd un grand allié stratégique et un amortisseur de crises »

Journée exceptionnelle d’assainissement : le ministre de la Jeunesse dans les quartiers pour sensibiliser les populations

Ce samedi, 18 mai 2024 a été exceptionnellement retenu par les autorités pour la journée citoyenne d’assainissement opérée le premier samedi de chaque mois. Cette opération d’assainissement vise à prévenir les inondations à l’approche des grandes pluies, selon le directeur général de l’Agence nationale d’assainissement et de la salubrité publique.

« L’organisation de cette journée a été décidée de concert avec les ministres impliqués dans l’assainissement. C’est suite à un constat très amer, suite aux premières pluies qui ont entraîné le débordement des caniveaux qui sont complètement bouchés. Donc, il était très important de faire de cette journée une journée une journée d’alerte à la population pour qu’elle accepte d’accompagner l’État dans le cadre du curage des caniveaux. On profite de cette occasion aussi pour informer la population que les caniveaux ne sont pas un lieu de dépotage. Nous avons lancé un vaste programme de curage des caniveaux et l’enlèvement des produits de curage. Ce programme va continuer. Aujourd’hui, c’est juste une manière de montrer à la population que l’assainissement est une affaire de tout le monde », indique Issa Diakité.

À cette occasion, les membres du gouvernement ont été déployés dans les différentes communes de la capitale, pour passer le message du président de la transition aux citoyens.

« Le président nous a instruits de venir dans les communes pour passer son message. Nous ne sommes pas venus pratiquement pour assainir parce que c’est la responsabilité de la population. Nous sommes venus pour donner le ton et lancer une campagne. Nous sommes entrés en contact avec les membres de la délégation spéciale pour passer le message en leur disant que c’est de la responsabilité des familles, des chefs de quartiers, des délégations spéciales de nettoyer leurs communes. Et que, ce n’est pas l’État qui viendra faire ce travail à leur place. Il était donc important que nous partions voir les acteurs sur le terrain et passer ce message. Donc avec la délégation spéciale, nous sommes allés dans les marchés où nous avons passé des messages aux femmes qui sont prêtes à accompagner les autorités », a-t-il martelé.

Sélectionné pour vous :  Abdoulaye Bah répond à Ousmane Gaoual Diallo: "Nous étions nous-mêmes il y a trois ans de cela, victimes du régime défunt"

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Tel : 622750332

Laisser une réponse
Share to...