Sélectionné pour vous :  Collège Yaguine et Fodé : Sur 1665 élèves programmés, seulement 25 se sont présentés à l'école

Kankan : les autorités ordonnent l’arrêt de vente du carburant sur le marché noir

C’est dans la journée du lundi 18 décembre 2023, que les autorités locales de Kankan ont pris cette décision alors que les citoyens font face à une crise qui ne dit pas son nom. Ce, après le communiqué du gouvernement ordonnant la fermeture des stations-service sur l’ensemble du territoire national jusqu’à nouvel ordre.

Pour le maire de la commune de Kankan, les recommandations du gouvernement seront appliquées à la lettre dans sa juridiction.

« Vous savez que le dépôt d’hydrocarbures a pris feu dans la capitale guinéenne. Donc face à cette triste situation, le gouvernement a fait un communiqué. Quand le gouverneur a reçu ce communiqué, il nous a fait appel. Le préfet, le commandant de la troisième région militaire, commandant de la gendarmerie régionale, directeur de la sûreté, le commissaire central, nous étions tous dans le bureau de monsieur gouverneur. Il a été décidé de fermer toutes les stations-service et d’arrêter la vente du carburant sur le marché noir. Que tout le monde reste tranquille, en attendant que les choses soient réglées. C’est le gouverneur de la région qui nous instruit de fermer les stations. Que la population reste patiente jusqu’à ce que nous recevons une nouvelle décision. S’il aura une nouvelle décision, nous allons encore informer la population comme on l’a fait aujourd’hui. Que cela soit entendu par les gérants de stations-service. Mais au cas où il aura des urgences, c’est les autorités qui feront un papier d’autorisation », a-t-il fait savoir.

Pour ceux qui vont braver cette décision, Mory Kolonfon Diakite dit qu’il n’hésitera pas de les traduire devant la justice.

Sélectionné pour vous :  Ousmane Gaoual aux « fédérations » de l’UFDG Gaoual-Koumbia : « Merci pour votre soutien à ma candidature à la présidence du parti »

« Ceux qui feront la sourde oreille en continuant à vendre, ou en fixant un autre prix dans les quartiers, si les forces de sécurité vous prennent, non seulement ce carburant vous allez le perdre, mais on va aussi vous mettre à la disposition de la justice », a-t-il indiqué.

En attendant un autre communiqué des autorités de la région, les citoyens continent de prendre leur mal en patience.

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...