Sélectionné pour vous :  Me Pépé Antoine Lamah se lamente : « Il est inadmissible et même déplacé de qualifier un enlèvement d’évasion »

Kankan : plusieurs écoles dans un état piteux, à quelques jours seulement de la rentrée scolaire

Nous sommes à quelques jours seulement de la rentrée scolaire 2023/2024. Et dans la commune urbaine de Kankan, plusieurs écoles se trouvent dans un état très piteux. C’est le cas de l’école primaire Heremakono 1 créée en 1976. Elle est composée de trois bâtiments et sept salles de classe. Dans cet établissement où notre correspondant s’y est rendu, le constat est alarmant.

Des murs fissurés, des tôles trouées, des eaux stagnantes et des herbes un peu partout dans la cour, c’est l’image que présente cette école qui souffre d’un gigantesque manque d’entretien. Sur les trois bâtiments construits depuis sa création, deux seulement sont fonctionnels. Une situation qui inquiète Dian Diallo, premier responsable de l’école.

« Aujourd’hui, nous n’avons pas de moyens sinon nous avons remonté les informations à chaque occasion pour que cette école soit rénovée. Mais jusqu’ici, nous sommes en attente. Comme la rentrée scolaire est proche et qu’il n’y a pas de moyens, nous voulons demander à l’autorité d’épargner ce bâtiment pour le moment qui est dans un état de vétusté très avancée. Parce que c’est une salle qui est utilisée et les murs sont complètement mouillés », martèle-t-il.

De là-bas, nous nous sommes rendus à l’école primaire Soundiata 1 sise au Camp militaire du même nom. Dans cette école primaire, les réalités restent les mêmes. Selon les explications de Mamady Sidibé, directeur de ladite école, son établissement se trouve dans cette situation depuis 2022.

« C’est une grande tornade qui a décoiffé ce bâtiment depuis 2022, au mois de mai. Depuis lors, ce bâtiment est resté comme ça parce que nous n’avons pas eu quelqu’un pour nous aider. Nous avons remonté les informations, nous avons même pris des images pour les envoyer à l’étranger pour qu’ils nous viennent en aide. Mais jusqu’ici, Dieu ne nous a pas donné la chance encore pour que nous bénéficions de l’accompagnement des personnes de bonne volonté », dit-il.

Sélectionné pour vous :  Comment empêcher les enfants de fumer ? : « L’éducation familiale m’a permis d’éviter le tabac »

Malgré ces difficultés, Mamady Sidibé veut bien accueillir ses élèves le 3 octobre prochain. Mais, le manque de table-bancs fait aussi défaut.

« Comme on l’a fait l’année dernière, on s’est planifié de telle sorte que les élèves qui étaient dans ce bâtiment ont été répartis entre les différentes classes qui sont fonctionnelles. Mais cette année, nous sommes en manque de table-bancs, cela nous inquiète beaucoup », lance-t-il.

Au-delà de ces deux écoles, il faut rappeler que plusieurs autres établissements de la ville se trouvent dans la même situation. Une intervention des autorités compétentes pourrait permettre aux élèves de ces différents établissements de faire une bonne rentrée scolaire.

 

Kankan, Pathé Sangaré pour siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...